1er Colloque scientifique de l’Université de Parakou : Mettre la recherche au service du développement local

  • 0
  • 54 views

Du 27 au 29 novembre dernier, l’Université de Parakou a été le point de ralliement des acteurs de la recherche scientifique qui, à travers des conférences-débats, expositions de technologie et ateliers de communications scientifiques ont mis leur savoir-faire au service du développement des collectivités locales.

«Recherche universitaire et développement ». C’est sur ce thème que se sont axées, trois jours durant, les réflexions des scientifiques et chercheurs venus des différents horizons de la partie septentrionale de notre pays. Organisé par le département de la recherche de l’Université de Parakou en collaboration avec les différentes entités et le Rectorat, le premier colloque scientifique de l’Université de Parakou « Sciences, société et développement » a connu une participation effective et enrichie des acteurs du monde scientifique et universitaire venus non seulement des universités du Bénin mais également des Universités sœurs de la sous-région et de l’Europe. Ils ont exposé à travers des communications aussi variées que diversifiées, les résultats de leur recherche. La plupart de ces communications s’inscrivent dans les domaines des mutations socio-économiques, juridiques et institutionnels, des changements climatiques et la sécurité alimentaire, des sciences de la vie et de la terre et du secteur de la santé. A l’ouverture de cette messe scientifique, le 1er Vice-Recteur de l’Université de Parakou, après les civilités afférentes à de telles assises a précisé les objectifs du Colloque. Pour lui, il vise à réunir les scientifiques de l’Université de Parakou et des divers horizons, à faire connaître aux différents acteurs, les recherches exécutées au profit du développement et à renforcer la coopération entre le monde scientifique et universitaire et les acteurs du développement local que sont les collectivités décentralisées, les Ongs, la société civile, les projets de développement et les médias. Durant les trois jours qu’ont duré les assises, 305 communications les unes aussi intéressantes que les autres ont été présentées dont 130 relatives aux changements climatiques et à la sécurité alimentaire des communautés locales, 69 dans le secteur de la santé des individus et des communautés locales, 10 sur des aspects juridiques et institutionnels du développement et 96 sur l’intérêt des sciences de la vie et de la terre pour le développement des populations. Au nombre de celles-ci, les communications sur « Reconstitution de la végétation d’une portion du bassin versant du Moyen-Ouémé au centre du Bénin : Essai d’interprétation socio-historique de la présence de quelques essences forestières dominantes » et « Mutations socio-économiques du lotissement des terres agricoles périurbaines : cas des propriétaires terriens de Tourou (Parakou) respectivement présentées par Jean C. Dossoumou et Abdoulaye Ibrahima ont retenu l’attention du public ayant fait massivement le déplacement.

Maurice FADEGNON (Borgou/Alibori)

Le Général en culotte !
Prev Post Le Général en culotte !
Libérez les prisonniers  immédiatement !
Next Post Libérez les prisonniers immédiatement !

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *