1ère rentrée solennelle à l’ENEAM : Le bilinguisme pour sonner le nouveau départ académique

  • 0
  • 35 views

La cour intérieure de l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management (ENEAM) a abrité la première rentrée solennelle de l’école. Parents d’étudiants, étudiants, enseignants, partenaires et autorités à divers niveaux ont massivement répondu présents aux manifestations de ce 28 décembre 2016.

Désormais, les étudiants de l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management (ENEAM) doivent être tous capables de parler aussi bien l’anglais que le français. C’est la principale innovation de cette renaissance de l’ENEAM, selon les autorités à divers niveaux qui ont répondu présentes à cette cérémonie officielle de rentrée solennelle. Au nom des acteurs et usagers de cette école, Rosaline Houndekon Worou, directrice de l’ENEAM, a souligné que son école a décidé de faire du bilinguisme, le socle de sa coopération. Ainsi, selon elle, le bilinguisme fera de l’ENEAM le « centre d’accueil naturel pour les étudiants du Ghana et du Nigéria ». L’autre impact de cette décision, a indiqué la directrice, reste la mobilité des enseignants de l’ENEAM et des diplômés qui deviendra une réalité sans compter leur employabilité. Pour l’effectivité de cette réforme, Rosaline Houndekon Worou est revenue sur l’importance du rôle que doivent jouer les parents d’étudiants pour s’acquitter de leurs engagements à temps. S’adressant aux enseignants et aux personnels administratif, technique et de service, elle leur a demandé d’œuvrer à une « maîtrise du calendrier académique pour faire de notre école une institution performante, innovante et citoyenne ». Quant aux étudiants, elle a martelé à leur endroit, l’importance pour eux de s’approprier le code d’éthique et de déontologie de l’école. A son tour, Maxime Da Cruz, 1er vice-recteur de l’UAC en charge des affaires académiques et de la recherche universitaire, a insisté sur cette innovation avant de faire le tour des autres réformes engagées par l’établissement en vue de « résorber les nombreuses difficultés financières » qui l’ont bousculé. En outre, le premier vice-recteur a indiqué que « le rectorat ne ménagera aucun effort pour soutenir toute initiative visant la dynamisation des relations entre les entités » de l’UAC. C’est par un témoignage sur la qualité du personnel enseignant que Josué Azandégbé, directeur adjoint de cabinet du MESRS a pris la parole. « Avec l’avènement du nouveau départ, l’ENEAM est entrée dans une nouvelle dynamique basée sur le bilinguisme » a-t-il lancé. Pour le DAC, bien que l’école soit jeune, elle a un personnel enseignant de très haute facture et a beaucoup à donner aux ONGs et aux entreprises. Après avoir montré l’importance de cette initiative pour les autorités ministérielles et gouvernementales, le représentant du MESRS a conclu que cette réforme ouvre de nouvelles perspectives pour l’ENEAM pour son rayonnement sous-régional. La cérémonie a été agrémentée par les slams de l’équipe des «deux Hervé». Après la cérémonie officielle, les étudiants ont eu droit à des exposés sur la présentation administrative et académique de l’ENEAM, le système LMD puis sur le code d’éthique et de déontologie de l’école. Rappelons par ailleurs que cette innovation est le fruit du partenariat entre l’ENEAM et le CEBELAE d’une part puis entre l’UAC et l’université d’Ilorin au Nigéria, d’autre part.

Adjéi KPONON

Droit à l’éducation des filles en situations difficiles : Le Centre Claudia en croisade contre la déperdition scolaire
Prev Post Droit à l’éducation des filles en situations difficiles : Le Centre Claudia en croisade contre la déperdition scolaire
Fonds Commun Budgétaire-Partenariat Mondial pour l’Education : Les acteurs du secteur éducatif s’imprègnent du bilan d’exécution du programme
Next Post Fonds Commun Budgétaire-Partenariat Mondial pour l’Education : Les acteurs du secteur éducatif s’imprègnent du bilan d’exécution du programme

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *