2ème forum sur le secteur de l’éducation : La rencontre des grands défis pour le Bénin

  • 0
  • 43 views

Le système éducatif béninois, peu reluisant et attractif par son important taux d’échec et sa forte capacité à produire des chômeurs, aura, dans un futur proche, le mérite de converger des compétences humaines aux fins de repenser sa profonde mutation. C’est à la faveur du 2ème forum sur le secteur de l’éducation auquel seront conviés des gouvernants, partenaires techniques et financiers du secteur, concepteurs et acteurs clés de l’éducation pour ensemble relever de grands défis à travers des approches innovantes, des propositions fortes pour définitivement réorienter le système éducatif béninois et en faire un réel cadre de formation pour le développement.

Si le 1er forum sur le secteur de l’éducation organisé au Bénin en 2007, a séduit par la force de ses recommandations et propositions pour bâtir une école de type nouveau, il n’a, hélas, pas comblé les attentes vu que des préoccupations majeures agitées qui ébranlent le système éducatif et des dysfonctionnements récurrents n’ont pu être résolus. Des maux soulevés à l’époque et susceptibles de fragiliser le système éducatif ont fini par s’imposer à tous sans pour autant recevoir la thérapie appropriée. Aujourd’hui comme à la veille du 1er forum, tous déplorent que l’école d’hier, celle du Dahomey qui formait pour l’excellence avec la prime de Quartier Latin d’Afrique pour le Bénin, a cessé d’exister ; que cette école, de moins en moins, forme des producteurs de richesse à travers la libre entreprise ; qu’elle formate plus de chômeurs qu’il en faut ; qu’elle libère des hommes et femmes de connaissances extraverties, totalement ignorants des valeurs que sont l’éthique, la morale, le respect, le travail bien fait, l’estime de soi, la solidarité, l’entraide… La liste des récriminations est très longue. Le discours en direction de l’école, de ses enseignants et enseignements est répugnant et plus personne, semble-t-il, ne veut se reconnaître fautif. Les intentions et propos convergent vers la refonte du système éducatif qui sûrement a montré ses limites. D’où l’intérêt du 2ème forum sur le secteur de l’éducation qui se profile à l’horizon. Même si la date des assises reste encore un secret de couvent, il urge que les principaux acteurs de l’école remontent la pente en offrant aux apprenants, et donc au Bénin, une école soucieuse du développement, une école qui forme et libère des compétences à même de se prendre en charge et de produire la richesse, une école susceptible de construire un nouveau modèle de Béninois réputé pour sa bonne dose de conscience et imbus des valeurs, une école qui arrime formation avec les demandes et les réalités du marché de l’emploi, une école orientée vers les recherches novatrices et les enjeux à l’échelle nationale et internationale, une école de tous nos meilleurs vœux. C’est dire que le 2ème forum sur le secteur de l’éducation reste et demeure une rencontre des grands défis pour le Bénin en ce sens qu’elle permettra de repenser, de fond en comble, le système éducatif qui visiblement n’émeut plus en raison de ses piètres performances. Le 2ème forum, celui de toutes les attentes, au-delà de contenter ou non les réfractaires du nouveau programme d’étude, l’approche par compétence, doit poser les vrais diagnostics, relever les insuffisances et couacs du système actuel aux fins de proposer des solutions idoines qui rencontrent l’assentiment du grand nombre pour un nouveau départ. L’autre pari à gagner sera la capacité des participants, des dirigeants et autres acteurs de l’éducation à traduire effectivement dans les faits, les différentes recommandations formulées au soir du forum comme panacée pour sortir le système éducatif du Bénin, de l’engrenage. Ne pas y parvenir serait un nouveau gâchis et une perte de temps pour l’ensemble des participants au forum et décideurs du système éducatif.

Serge-David ZOUEME

Le Fitheb excommunié ?
Prev Post Le Fitheb excommunié ?
Excelsior semper Excelsior !
Next Post Excelsior semper Excelsior !

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *