8e colloque international de l’Université d’Abomey-Calavi : Scientifiques et innovateurs de plus de 20 pays se penchent sur les savoirs endogènes

  • 0
  • 144 views

«Le 8e colloque des sciences, cultures et technologies 2023 de l’UAC est centré sur la valorisation des savoirs endogènes comme moteur de progrès scientifique, technologique et socioéconomique de l’Afrique, de l’évolution des communautés et de leur résilience face aux changements de l’environnement et aux crises diverses, s’arrime avec cette vision au sommet qui prône l’excellence à tous les niveaux. » C’est sur ces mots que la professeure Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a déclaré ouvert le 8e colloque international de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). Dans un amphithéâtre Idriss Déby Itno archicomble, enseignants-chercheurs, chercheurs, étudiants, autorités politico-administratives, invités de tout genre, ont fait le déplacement de l’UAC pour la cérémonie officielle de lancement de cet évènement scientifique international. Le thème de la présente édition est « Valorisation des savoirs endogènes, gage d’un développement durable ».
En plaçant les savoirs endogènes en ligne de mire de son 8e colloque des sciences, cultures et technologies, précise le professeur Félicien Avlessi, recteur de l’UAC, l’université « entend maintenir le cap sur la conceptualisation, la promotion et la valorisation des savoirs endogènes ». 1171 intervenants provenant d’une bonne vingtaine de pays d’Afrique anglophone et francophone, d’Europe, d’Amérique du nord et d’Asie du sud vont enrichir les échanges, a aussi informé le recteur. En sa qualité de président du comité d’organisation, le professeur Valentin Wotto a levé le voile sur d’autres statistiques scientifiques de cette présente édition. Ainsi, en plus de la conférence inaugurale, cinq conférences plénières seront animées, 956 communications dont 913 communications orales et 43 posters vont être présentées, 70 stands sont installés pour l’exposition des innovations scientifiques et technologiques.
Pour donner le top des activités scientifiques proprement dites, la conférence inaugurale a planté le décor. Elle a portée sur le thème « Savoirs endogènes africains, complexité technoscientifique au XXIè siècle » et a été animée par le professeur Obaré Bagodo, historien et archéologue. Le colloque ouvre aussi la voie à la première édition des doctoriales de l’UAC. A cet effet, 80 candidatures ont été enregistrées au concours « Ma thèse en 180 secondes ». Le colloque va prendre fin le vendredi 29 septembre prochain.

Lire aussi  Journal parlé du 13/10/2023

Adjéi KPONON

Opération Kits Scolaires de Cœur d’Enfants Bénin : L’ONG « Gnonnan » sauve l’année scolaire de 300 écoliers
Prev Post Opération Kits Scolaires de Cœur d’Enfants Bénin : L’ONG « Gnonnan » sauve l’année scolaire de 300 écoliers
La mobilisation du financement
Next Post La mobilisation du financement

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *