Akim Yacoubou à propos des réformes opérées au restau-U de l’UP : ‹‹ Cette année est une année spéciale…››

  • 0
  • 176 views

Officiellement ouvert le lundi 15 janvier dernier, le restaurant universitaire de l’Université de Parakou (UP), renoue avec les vieilles habitudes. Pour le compte de cette année académique, des réformes ont été entreprises. Akim Yacoubou, le nouveau chef service hébergement, restauration et transport du Centre des Œuvres Universitaires et Sociales de Parakou (COUS-P) nous en parle à travers cet entretien. Bonne lecture !

Educ’Action : Quelles sont les nouvelles réformes entreprises au niveau de la restauration ?

Akim Yacoubou : Les réformes sont constantes, surtout avec le dynamisme du gouvernement en place. Depuis l’arrivée du nouveau D-Cous, Abdou Raouf Céci Sidi, la restauration, qui était limitée à 4 ou 5 mois par an, a connu des améliorations. Actuellement, la restauration démarre en décembre, un à deux mois après la rentrée.

Qu’est-ce qui explique le retard dans le démarrage des activités de cette année ?

Cette année a été particulière en raison des réformes au niveau des marchés publics, ce qui a un peu entravé l’élan préexistant du D-Cous-P. Cela explique le retard actuel dans le lancement des activités du restaurant. Heureusement, le service a repris le lundi 15 janvier 2024, avec de nombreuses améliorations au niveau des menus, discutés en amont avec les représentants des étudiants, nos partenaires.

Faut-il toujours acheter des tickets pour avoir accès au restau ?
Oui, l’achat de tickets se fait au guichet, mais ils ne sont plus pré-imprimés. Des machines automatiques Mesef sont utilisées. Vous arrivez au guichet, vous payez, la machine émet votre ticket, et votre plat est immédiatement prêt. Mais les réformes sont toujours en cours dans ce sens puisque avec la digitalisation que l’actuel régime veut mettre en place, si cela arrivait vraiment à prendre, les étudiants à travers leur portable, peuvent s’acheter leur ticket et il n’y aura plus de rang. C’est-à-dire, vous achetez les tickets à travers votre portable, vous venez et vous êtes servi.

Quel est le menu journalier que vous proposez aux étudiants ?

Nous avons commencé avec le petit déjeuner et le déjeuner, le dîner suivra dans deux semaines. Les menus comprennent le riz au gras avec des œufs le lundi ; la pâte rouge (Amiwô) avec du poulet le mardi ; la pâte alimentaire avec la viande du bœuf le mercredi ; le couscous au gras ou blanc avec du poulet ou du poisson le jeudi ; le riz blanc avec une sauce tomate au poisson le vendredi, et la pâte le samedi.

Votre mot de la fin !

Nous considérons les étudiants comme des partenaires et travaillons à une communication efficace. Nous avons pris des mesures pour éviter les retards, mais si nécessaire, les étudiants seront informés et les dispositions appropriées seront prises.

Propos recueillis par Jean-Luc EZIN

Maxime Agoua, chargé de programmes du ReSPESD : « L’école n’a pas pour vocation d’exclure »
Prev Post Maxime Agoua, chargé de programmes du ReSPESD : « L’école n’a pas pour vocation d’exclure »
Insécurité à l’UP : Environ dix motos volées en deux mois
Next Post Insécurité à l’UP : Environ dix motos volées en deux mois

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *