Application du nouveau Code de procédure pénale au Bénin : Avocats et policiers ensemble pour le même combat

  • 0
  • 42 views

Une délégation de l’Ordre des avocats inscrits au barreau du Bénin est allée en milieu de semaine à la rencontre de la hiérarchie policière. Le but visé par cette démarche des hommes en robes est d’inviter la cible hôte à se joindre à eux pour une large vulgarisation du nouveau Code de procédure de pénale en vigueur pour sa meilleure application. Têtes de pont de la police nationale, commissaires centraux et d’arrondissements, hommes de rangs et bien des avocats soutenus par d’anciens et éminents bâtonniers y ont massivement pris part dans une ambiance conviviale empreinte des solennités des grands jours.

C’est désormais une réalité au Bénin depuis quelques jours. Toute personne détenue, convoquée ou gardée à vue dans un poste de police ou de gendarmerie a désormais le droit de se faire assister par un avocat. C’est l’une des dispositions phares du nouveau Code de procédure pénale en vigueur dans notre pays. Cette nouvelle, l’Ordre national des Avocats du Bénin est allé l’apporter aux policiers de tous rangs cette matinée du mercredi à la direction générale de la police nationale. Voulue sobre au départ par les initiateurs, cette cérémonie d’échanges sur les méthodes et stratégies de vulgarisation de ce nouveau Code a pris l’allure des solennités des grands jours à la grande satisfaction du premier des avocats, le bâtonnier Cyrille Djikui. « Ce nouveau Code a accordé des droits à des citoyens or le citoyen ne va à la justice que par la porte de la police. Donc les premiers qui doivent mettre en application le Code, c’est encore vous. Voilà pourquoi nous sommes venus pour qu’ensemble, on puisse procéder à des affiches de sensibilisation des citoyens » s’est-il prononcé. Pour Me Robert Dossou, agissant au nom des anciens bâtonniers, un texte de loi ne vaut que par la valeur des hommes chargés de l’appliquer. L’esprit de contournement qui est très répandu en République du Bénin doit être combattu au niveau du nouveau Code de procédure pénale, a-t-il souhaité. Après avoir salué cette initiative des hommes en robes, Louis Philippe Houndégnon, le Directeur de la police nationale les a rassurés de sa disponibilité et celle de sa direction à accompagner toute initiative s’inscrivant dans le cadre de la vulgarisation et de l’application des dispositions de la loi 2012-15 du 18 mars 2013 portant Code de procédure pénale en République du Bénin. Le numéro 1 des flics a enfin plaidé pour une police humaine, pour corriger cette image que la population retient de la police républicaine considérée comme brutale. Nazaire Hounnonkpè, son adjoint, lui, insistera sur l’assistance désintéressée attendue des avocats dans les procédures entrant dans le cadre de lutte contre les violences faites aux femmes. Cet exercice a été ensuite répété dans une série de commissariats par une mini-tournée. Celle-ci s’étendra dans les 87 commissariats de police sur toute l’étendue du territoire national, ont promis les deux parties. Désormais donc, en difficulté, pour tout besoin d’avocats il vous faudra composer les numéros suivants : 64 29 29 29 ou 67 40 47 47 ou 90 21 29 29 pour solliciter la permanence de l’Ordre des avocats en vue de vous faire assister.

Romuald D. LOGBO

Regard sur la presse au benin : «Le CAFPJ est une école d’élites et non de masse», dixit Pascal ZOUNTCHEME
Prev Post Regard sur la presse au benin : «Le CAFPJ est une école d’élites et non de masse», dixit Pascal ZOUNTCHEME
Sortie de la première promotion de l’ENS de Porto-Novo : 101 professeurs adjoints  pour renforcer le personnel enseignant des lycées et collèges
Next Post Sortie de la première promotion de l’ENS de Porto-Novo : 101 professeurs adjoints pour renforcer le personnel enseignant des lycées et collèges

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *