Après la plateforme revendicative : La FéSEN-CSTB annonce un débrayage en mars

  • 0
  • 439 views

« Dans la première semaine du mois de mars, nous appellerons les enseignants de la maternelle, du primaire, du secondaire et du supérieur pour observer une journée nationale de protestation. Nous allons agir ainsi pour que demain, les gens ne disent pas que nous étions contents de la situation ». Ainsi s’est exprimé Yéropa Rodolphe Segnanka, secretaire général de la FéSEN-CSTB, ce samedi 24 février 2024, à la faveur d’une causerie-débat au foyer Pascal Fantodji. Cette menace de débrayage va être mise en exécution, selon les propos du SG de la FéSEN-CSTB, si leur plateforme revendicative n’est pas prise au sérieux.

Initiative de l’Union de la Jeunesse Communiste du Bénin(UJCB), cette causerie-débat fait suite à la plateforme revendicative de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale affiliée de la Confédération des Syndicats des Travailleurs du Bénin (FéSEN-CSTB). « Tout au moins, la loi nous donne deux jours de grève par mois. Nous resterons dans le cadre de ce qui est prévu par la loi », alerte-t-il, invitant aussi les parents à interdire à leurs enfants de se rendre à l’école pendant la période de grève.

La situation des Aspirants au Métier d’Enseignants (AME),  la pénurie d’enseignants dans les écoles, le défaut de bibliothèques et de laboratoires dans les écoles, la baisse du niveau des apprenants sont, entre autres, les sujets abordés au cours de la causerie-débats.

Enock GUIDJIME

Audience au MEMP : Plan International Bénin en mission de plaidoyer
Prev Post Audience au MEMP : Plan International Bénin en mission de plaidoyer
Le Flash Info du 23/02/2024
Next Post Le Flash Info du 23/02/2024

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *