Assemblée Générale des organisations faitières des étudiants : Une pluie de revendications qui relancent les activités syndicales estudiantines

  • 0
  • 39 views

«Réintégration et dédommagement des 21 étudiants exclus ; paiement sans délai de tous les arriérés d’allocations universitaires aux étudiants de l’ex-FLASH pour l’année 2015-2016 invalidée ; retrait des conditions d’accès aux sessions de rattrapage dans l’ex FLASH ; suppression des faux frais dans toutes les facultés, écoles et instituts par les autorités décanales et rectorales ; remboursement des fonds escroqués aux étudiants ; annulation de la mesure de sélection pour permettre aux bacheliers laissés sur le carreau d’avoir accès à l’enseignement supérieur et ce dans leurs facultés de choix ; le recrutement et la formation des enseignants d’université en vue de la garantie d’un enseignement de qualité ; la réfection de tous les bâtiments qui servent de dortoir dans les universités publiques du Bénin ; la construction d’un château d’eau dans la zone résidentielle pour pallier aux problèmes de pénurie d’eau ; le démarrage du trafic pour le transport des étudiants ; la libération des originaux des diplômes par la Direction des Bourses et Secours Universitaires (DBSU) aux ayant-droits et l’envoi d’une commission d’audit de la gestion du professeur Brice Sinsin à la tête du rectorat de l’UAC ». Ce sont quelques points de la plateforme revendicative qui a sanctionné l’Assemblée Générale des organisations estudiantines, tenue le vendredi 14 avril 2017. Cette première rencontre de relance officielle des activités du mouvement étudiant à l’Université d’Abomey-Calavi, intervient suite à la sentence de la Cour Constitutionnelle portant invalidation de la décision du gouvernement interdisant d’activités à toutes les organisations faitières des étudiants. Selon Prince Boris Aké, responsable de l’Union Nationale des Scolaires et Étudiants du Bénin (UNSEB), l’heure a sonné de faire savoir aux étudiants que, désormais, ils ne sont plus sans défense. « Nous rendons responsables les autorités en charge de l’Université des déconvenues qui découleraient de leurs entêtements à ne pas satisfaire aux revendications », alerte son homologue de l’UNEB, Lucien Nicolas Zinsou. Pour information, cette Assemblée Générale des étudiants a été marquée par la présence de certains acteurs de la lutte syndicale du Bénin tels que Dieudonné Lokossou et Thierry Dovonou.

Edouard KATCHIKPE

Modernisation des établissements publics d’enseignement supérieur  : L’ENEAM bientôt au standing des grandes écoles
Prev Post Modernisation des établissements publics d’enseignement supérieur : L’ENEAM bientôt au standing des grandes écoles
Droits de l’homme dans la programmation du développement : 16 récipiendaires comme lumière dans leurs pays de provenance
Next Post Droits de l’homme dans la programmation du développement : 16 récipiendaires comme lumière dans leurs pays de provenance

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *