Biennale d’art contemporain de Venise : Le Bénin s’active pour révéler sa culture au monde

  • 0
  • 63 views

«Everything Precious Is Fragile ». C’est le nom que va porter le pavillon du Bénin à la 60e Biennale internationale d’art contemporain de Venise : « La Biennale di Venezia 2024 ». Elle se tient du 20 avril au 24 novembre 2024 en Italie. C’est une première dans l’histoire pour le Bénin de participer à cette rencontre internationale de l’art contemporain. Sur son pavillon d’une superficie de 320m2, le Bénin compte révéler au monde la spiritualité vodoun, l’histoire des amazones et la traite négrière. L’ouverture d’un pavillon du Bénin à cette Biennale, explique Jean-Michel Abimbola, le ministre du Tourisme, de la culture et des arts s’inscrit dans la dynamique de positionnement du Bénin dans le circuit de la scène artistique mondiale et l’éclosion de l’économie créative au Bénin. C’est un carrefour mondial de révélation de l’art contemporain dont le Bénin compte profiter pour révéler son potentiel artistique et culturel. Les œuvres des artistes béninois qui feront objet d’attraction durant la période de cette biennale de Venise sont, entre autres, celles de Ishola Akpo, Mafouli Bello, Romuald Hazoumè, Cloé Quenum. Cette expédition béninoise placée sous la houlette de l’Agence Nationale des Arts et Culture (ANAC) et du Ministère du Tourisme, de la culture et des arts s’arrime avec la perspective de mise en service des équipements culturels que sont le Musée d’Art Contemporain de Cotonou, le Quartier culturel et créatif de Cotonou, le Musée international du Vodun et le Musée des Rois et des Amazones du Danxomè. L’idée, renseigne l’autorité ministérielle en charge de la culture, c’est de faire du Bénin une porte d’entrée en Afrique pour les collectionneurs et les professionnels du monde de l’art.
« Nous avons déjà des Ronaldo de l’art contemporain au Bénin. Nous allons à la Biennale de Venise comme à une Coupe du monde. Nous y allons non seulement avec des Ronaldo comme Romuald Hazoumè, mais aussi avec des artistes émergents », a martelé le ministre Jean-Michel Abimbola lors d’une rencontre tenue avec les hommes des médias, le 21 mars 2024, sur la participation du Bénin à la 60e Biennale internationale d’art contemporain de Venise.

Edouard KATCHIKPE

La Virgule Littéraire de ce 28/03/2024
Prev Post La Virgule Littéraire de ce 28/03/2024
Mission conjointe de l’UEMOA et de la BCDI 2030 au Bénin : Vers l’opérationnalisation d’une expérience prometteuse pour les apprenants
Next Post Mission conjointe de l’UEMOA et de la BCDI 2030 au Bénin : Vers l’opérationnalisation d’une expérience prometteuse pour les apprenants

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *