Campagne de dépistage du cancer de seins : Le soroptimist international lutte pour « zéro cancer » chez la femme (Les hommes invités à sucer les seins de leurs femmes)

  • 0
  • 37 views

Le Soroptimist International à travers le club Cotonou Doyen, a organisé à l’endroit de la population de Ouidah, une campagne de dépistage précoce du cancer du sein par autopalpation. C’était dans la matinée de ce mardi 17 janvier 2017 à la place fort français de Ouidah. Ont pris part à cette campagne gratuite de dépistage du cancer précoce des seins chez la femme, les membres du Soroptimist club international, les représentants des collectifs des ONGs et associations des femmes et un parterre de femmes et hommes venus étancher leur soif en informations sur le cancer de seins chez la femme.

«Le cancer de seins me préoccupe très lourdement. J’ai eu l’occasion de découvrir que l’âge du cancer de seins chez la femme a beaucoup rajeuni… et j’ai eu à découvrir le cancer de seins chez une dame de 30 ans, c’est grave ». C’est par ces mots de désolation avec un air attristé que Béatrice Aguessy, fondatrice du Soroptimist international au Bénin, dans son discours de lancement de la campagne, a montré son intérêt pour la lutte contre cette maladie qui se répand de nos jours dans le rang des jeunes femmes. Cette maladie qui s’observait auparavant chez les femmes de 45 ans, est, selon les dires de la fondatrice du Soroptimist international au Bénin, très récurrente et nécessite beaucoup d’attention. Pour la présidente du club Cotonou doyen, Christine Eyebiyi, pour éviter cette maladie aux femmes et arriver à zéro cancer chez les femmes, il est primordial que chaque femme apprenne à s’auto-palper pour réussir à détecter le cancer au plus tôt. « La palpation ou l’auto-examen des seins doit être faite régulièrement à raison d’une fois par mois environ, une semaine après les menstruations et chaque début de mois pour les femmes ménopausées », a fait savoir la présidente à l’endroit des femmes et hommes soucieux du bien-être de la gent féminine. A travers cet exercice, il s’agit d’évaluer le volume et la symétrie des seins, leur forme et leur orientation, la présence de l’œdème, tout changement de couleur, d’épaississement ou de la surface des seins, toute évolution des mamelons, car, plus le cancer du sein est dépisté tôt, plus les chances de guérison sont élevées. A ce rendez-vous, chacune des femmes présentes s’est donné à l’exercice de l’auto-examen des seins puisque éduquée sur les symptômes du mal. Les organisateurs de cette séance gratuite de sensibilisation sur la détection précoce du cancer de seins n’ont pas tari de conseils à l’endroit des hommes accompagnateurs de leurs conjointes à ce rendez-vous. « Pour éviter le cancer chez les femmes, le mari doit sucer les seins de sa femme toutes les fois qu’il en a l’occasion », recommande le Dr Nourathou Do-Rego, présidente du collectif des associations et club service féminins, pour ainsi montrer le rôle qui est celui de l’homme dans la guerre contre cette maladie.

Estelle DJIGRI

Présentation de vœux à l’UAC : Le doyen Joël Frédéric Aïvo déplore la cherté des coûts de formation
Prev Post Présentation de vœux à l’UAC : Le doyen Joël Frédéric Aïvo déplore la cherté des coûts de formation
SOB Fashion Week : « Straight out of Benin » impulse les jeunes stylistes, modélistes et designers de la mode
Next Post SOB Fashion Week : « Straight out of Benin » impulse les jeunes stylistes, modélistes et designers de la mode

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *