Célébration de l’excellence et reconnaissance de mérite dans les Universités : L’UAC sacrée Meilleure Université Régionale Francophone

  • 0
  • 38 views

Partie de Cotonou pour l’hexagone le 16 décembre 2013, la délégation rectorale a reçu le prix de la « Meilleure Université Régionale Francophone » et celui du « Meilleur Manager de l’Année » dans les domaines de la Science et de l’Éducation. Cette attribution des deux prix suivis de leurs certificats, a été organisée à Oxford en Grande Bretagne par la Fondation Europe Business Assembly en partenariat avec le Club des Recteurs d’Europe.

«Nous avons été positivement marqués par le succès de votre Université sur les plans professionnel, scientifique et éducatif, ainsi que la notoriété de ses anciens étudiants. Ces facteurs clés de réputation inoxydable, de croissance dynamique et les réalisations scientifiques durables ont conduit le Comité Socrates à décerner à l’Université d’Abomey-Calavi la distinction de ‘‘Meilleure Université Régionale Francophone’’… ma modeste personne a été distinguée à la même occasion par le titre de ‘‘Meilleur Manager de l’Année’’… » Ainsi s’exprimait le Recteur Brice Sinsin à sa descente d’avion le vendredi sur le tarmac de l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou. Entouré d’un impressionnant contingent d’administratifs du Rectorat, de Chefs d’établissements et d’enseignants de tous ordres venus accueillir la délégation rectorale, Brice Sinsin a rappelé les critères ayant milité en faveur du choix de l’Uac et de sa personne pour un concours auquel ils n’ont pas candidaté, a-t-il précisé tout souriant. Depuis son ascension au poste de Recteur de l’Uac, le Professeur Brice Sinsin ne cesse de rafler des trophées, élevant le Bénin au rang de prestige et de respect sur le plan intellectuel et international montrant ainsi que l’Université d’Abomey-Calavi ressort d’étudiants compétents et de professeurs qualifiés et remarquables. « Nous faisons partie des meilleures universités avec les meilleurs pourcentages. Près de 80% des enseignants de l’Uac sont tous qualifiés. Ce sont des enseignants que nous pouvons vendre très chers à toutes les universités », a-t-il confié affichant un triomphalisme modeste. Le dynamisme et le leadership managérial de l’actuelle équipe rectorale sous l’ère Sinsin semble visiblement porter ses fruits. En témoignent ces distinctions qui n’en finissent pas dont World Quality Commitment (Wqc) dans la catégorie ‘‘Or’’ et World Quality Commitment (Wqc) dans la catégorie ‘‘Platine’’ attribués respectivement les 28 mai 2013 et 27 octobre 2013 par la Fondation Business Initiative Direction suivies d’une troisième (Meilleure Université Régionale Francophone) et d’une quatrième s’agissant du Meilleur Manager de l’Année. A celles-ci s’ajoute le classement de l’Uac parmi les 100 meilleures universités Africaines en 2013. La réception de ces prix vient comme pour saluer les efforts acharnés fournis par toute l’équipe professorale et administrative car diriger une population de plus de 100 mille étudiants n’est pas une chose aisée, a avoué le Pr Brice Sinsin. Et c’est bien pour cette raison que « nous avons utilisé ce mandat pour galvaniser la troupe et pour convaincre la communauté internationale que nous pouvons normaliser une année académique, que nous pouvons rentrer dans un nouveau système sans heurts majeurs, que nous pouvons gérer dans une paix relative une académie qui fait près de 100 mille étudiants » a-t-il poursuivi. Et c’est ce qui a d’ailleurs valu au recteur lui-même la distinction personnelle du « Meilleur Manager de l’Année 2013» dans le domaine de la Science et de l’Éducation, s’est-il réjoui. Benjamin Fayomi, le Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé, s’est, non seulement fait le porte-parole des enseignants mais aussi celui des Chefs d’établissements, pour reconnaître le mérite et les efforts de l’actuelle équipe rectorale en ces termes : « tous les professeurs, le personnel administratif et toute la communauté universitaire doivent être fiers de la qualité décernée à notre université » avant de conclure que seul le travail bien fait finit toujours par payer.

Maurice SAGBOHAN & Romuald Domar LOGBO

Ces cadres qui font honte !
Prev Post Ces cadres qui font honte !
Une pause pour saluer Sinsin !
Next Post Une pause pour saluer Sinsin !

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *