Commune de Pobè : De nouvelles infrastructures scolaires réceptionnées

  • 0
  • 66 views

Deux modules de trois classes viennent d’être offerts aux arrondissements de Towé et de Ahoyéyé dans la commune de Pobè. Ces joyaux qui sont à l’initiative de la mairie de Pobè avec le soutien de l’Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontaliers (Abegief), ont été réceptionnés le jeudi 14 septembre 2023. C’était en présence d’une délégation de l’Abegief, des autorités communales et locales et de quelques bénéficiaires représentés par les Associations des parents d’élèves.
L’infrastructure offerte à chacune des écoles primaires publiques de Obele, dans l’arrondissement de Ahoyéyé, et de Ibichiarogui, dans l’arrondissement de Towé, est composée d’un module de trois classes avec 25 tables – bancs et bureaux équipés par salle de classe, ainsi qu’une latrine de quatre cabines pour chaque école.
Pour ce qui motive à réaliser une telle infrastructure pour ces écoles, Armelle Kougbi, cheffe de délégation de l’Abegief renseigne : «elles sont encore dans des conditions précaires Or chaque citoyen a droit à une qualité de formation et les enfants de ces localités situées en zones frontalières où les populations se sentent délaissées par leur Etat, ont besoin de meilleures conditions de travail pour devenir des cadres de demain. » En réceptionnant ces infrastructures scolaires pour sa commune, Adebayo Bernard Assogba Kouchadé, deuxième adjoint au maire de Pobè, se dit heureux que le gouvernement s’emploie à créer de bonnes conditions de travail pour élèves et enseignants, et surtout que cet acte posé par l’Abegief va favoriser le bon déroulement des activités pédagogiques pour l’année scolaire qui vient de commencer. L’autorité communale promet un bon entretien des infrastructures, pendant que les populations expriment leur profonde gratitude à l’Abegief qui vient d’accompagner le conseil communal de Pobè.

Obed SAGBO

Prévention de l’extremisme violent : Le projet MEDIA B milite pour le dialogue constructif
Prev Post Prévention de l’extremisme violent : Le projet MEDIA B milite pour le dialogue constructif
Entretien avec Sessi Tonoukouin, coordonnateur général du festival MIA : « Notre pari est d’amener, les hommes de l’ombre, à la lumière »
Next Post Entretien avec Sessi Tonoukouin, coordonnateur général du festival MIA : « Notre pari est d’amener, les hommes de l’ombre, à la lumière »

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *