Concert de clôture du cinquantenaire de l’IFC : Jolidon, Jean Adagbénon, Zeynab et le trio Tèriba pour le sacre final

  • 0
  • 32 views

Démarrée le 26 Octobre dernier, la série de concerts initiés par l’Institut Français de Cotonou dans le cadre de ses cinquante ans d’existence a connu son épilogue le samedi dernier. A travers un concert inédit et magique, Jean Adagbénon, Jolidon Lafia, Zeynab et le trio Tèriba ont clore en beauté les festivités du cinquantenaire avec une participation active du public enthousiaste.

La programmation spéciale concoctée dans le cadre des manifestations des 50 années d’existence de l’Institut Français de Cotonou, au Bénin, est arrivée à son terme. Le dernier concert de l’agenda culturel de ce trimestre spécial a réuni sur la scène du Théâtre de verdure de l’Institut, six artistes de la musique béninoise. Jolidon Lafia, Jean Adagbénon, Zeynab et le trio Tèriba, très inspirés, ont ‘enflammé’ ce cadre musical dans un concert inédit et magique. Au cours de leurs prestations, ses artistes qui, à l’accoutumé, se faisaient accompagner sur la scène par des musiciens sont allés au-delà de leur rôle habituel, celui de chanter. Jean Adagbénon à la batterie, Jolidon à la guitare, le groupe Tèriba aux percussions, Zeynab au chant ont séduit le public en grand nombre à cette soirée riche en couleurs. Du zouk, des rythmes traditionnels béninois, du rythm’n blues et de la pop étaient au programme de cette soirée de bonheur qui constitue l’un des concerts les plus emballants de la série. En ouverture de ce concert de clôture, l’ensemble du personnel de l’Institut a témoigné toute sa gratitude et reconnaissance à ce public enthousiaste qui est resté fidèle pendant toutes ses années de promotion de la culture au Bénin. Le morceau choisi, fut un défilé de mode dont les mannequins constitués de l’ensemble du personnel et habillés par le grand styliste et couturier béninois Lolo Andoche, ont démontré pour la première fois dans l’histoire leur talent et leur goût pour l’élégance et l’esthétique.

Edouard KATCHIKPE

Portrait : Queen Kangni
Prev Post Portrait : Queen Kangni
Entretien Exclusif avec Martin ASSOGBA, président de l’ONG ALCRER :  « Le détournement des deniers publics est contagieux au Bénin »
Next Post Entretien Exclusif avec Martin ASSOGBA, président de l’ONG ALCRER : « Le détournement des deniers publics est contagieux au Bénin »

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *