Départ pour l’éternité de Paulin Hountondji : Les universitaires honorent la mémoire du professeur émérite

  • 0
  • 27 views

Le professeur émérite des Universités Nationales du Bénin et grand maître de l’ethnophilosophie repose depuis le samedi 2 mars 2024 dans sa demeure éternelle. Mais avant cette transition de feu Paulin Jidenu Hountondji pour l’éternité et la lumière de son créateur, la communauté universitaire a rendu un vibrant hommage au grand homme des sciences et de la culture. A l’amphi Idriss Déby Itno de l’Université d’Abomey-Calavi, le 1er mars 2024, des sommités de la science et des sociétés savantes du Bénin et de la sous-région sont venues célébrer la vie et le parcours du patriarche qui regroupait en lui la connaissance, le charisme politique et la foi chrétienne. C’est un bel héritage scientifique que laisse Paulin Jidenu Hountondji, au regard de la biographie d’une vingtaine de pages présentée par Monique Ouassa Kouaro, la doyenne de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de l’Université d’Abomey-Calavi.
Le professeur émérite a quitté les universitaires, mais pour ses collègues, c’est impossible de le quitter parce que l’homme demeure debout dans leurs cœurs. Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, le professeur Félicien Avlessi souligne que le souvenir de l’homme de la science et libre penseur est inoubliable d’autant plus que ses travaux de recherche ont fait date dans l’histoire et dans l’univers des disciplines africanistes qui mobilisent la réflexion et la recherche scientifique. C’est dans cette institution universitaire, précise l’autorité rectorale, que débute sa carrière méthodiquement construite sur des records de longévité, de stabilité et de fécondité tant en élaboration du savoir qu’en formation d’une relève de qualité dont l’Université d’Abomey-Calavi a commencé à jouir des talents.
La trajectoire de la vie à la mort est complexe et diffère d’un individu à un autre, martèle Nazaire Padonou, le président de l’Académie nationale des sciences, arts et lettres du Bénin, mais celle de Paulin Hountondji aura été riche et unique dans son engagement pour la science mais aussi ferme dans les opinions.
Pour Eléonore Yayi Ladékan, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, c’est une bibliothèque vivante qui vient de faire une grande transition.
« Son amour indéfectible pour son pays l’a amené au devant de la scène politique où il a occupé plusieurs hautes fonctions de responsabilité. Il a combattu tous ses idéaux tout en gardant vivante sa foi. La tentation n’a jamais pu avoir raison de lui, il est resté fidèle à son Dieu et juste jusqu’à la fin de ses jours terrestres », dira l’autorité ministérielle.
A cette cérémonie d’Adieu à Paulin Hountondji, des hommes politiques tels que Boni Yayi, Nicéphore Dieudonné Soglo et Sacca Lafia ont fait des témoignages à l’illustre disparu.

Edouard KATCHIKPE

Calvaire des étudiants handicapés de l’UP : Les autorités universitaires apaisent
Prev Post Calvaire des étudiants handicapés de l’UP : Les autorités universitaires apaisent
La conjonctivite : « L’œil rouge garde une vision conservée »
Next Post La conjonctivite : « L’œil rouge garde une vision conservée »

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *