Descente du MEMP sur le chantier de réfection de l’EPP Cadjèhoun : Eric Kouagou N’Da veut mettre fin aux éléphants blancs de son département

  • 0
  • 45 views

Le ministre des enseignements maternel et primaire a effectué ce début de semaine une descente inopinée à l’école primaire publique de Cadjèhoun. Eric Kouagou N’Da est allé constater l’évolution des travaux de réfection des salles de classe de l’école conformément aux recommandations du Chef de l’Etat il y a deux semaines quand il s’est rendu compte des conditions pénibles de travail des élèves. La promesse faite par l’entrepreneur de livrer l’ouvrage d’ici la mi-novembre semble être tenue.

Quelques jours seulement après le passage du Président de la République, le voici sur les traces de son maître, chef du gouvernement auquel il appartient. Eric Kouagou N’Da s’est rendu sur les lieux pour s’enquérir du niveau d’avancement des travaux de rénovation de cette école située aux encablures du domicile du numéro 1 des béninois. Sur le chantier, les ouvriers sont affairés à la grande satisfaction de la délégation ministérielle qui constate une nette amélioration du taux d’exécution de l’ouvrage. « Le chat échaudé craint l’eau froide », a avertit le ministre qui reprécise le contexte et le but de sa descente. En effet, qu’il vous souvienne, il y a deux semaines environ, c’était un ultimatum de rigueur que Boni Yayi avait donné à l’entreprise chargée de la réfection des salles de classes de l’école primaire publique de Cadjèhoun. La chaleur qui accompagnait la décision de l’autorité a fait accélérer les travaux et à soixante douze heures de l’expiration du délai donné au maître d’ouvrage délégué, le ministre des enseignements maternel et primaire est allé en personne constater le niveau d’avancement des travaux. Selon Bani Bio, l’entrepreneur en charge des travaux, le taux d’exécution de l’ouvrage pourrait être estimé entre 90 et 95% de réalisation. A l’en croire le premier module de salles de classe est en passe de recevoir de la peinture pour la finition, pour le second, il renvoie sa livraison à un délai de rigueur fixé au 14 ou au 15 novembre 2013 à 18h30 minutes au plus tard. Le doute a cédé placé à l’assurance et le ministre Eric Kouagou N’Da a salué l’allure avec laquelle les travaux ont été effectués. « Tant que je n’ai pas les modules en mains plus la maternelle bien faits, je ne veux pas me hasarder à dire que les choses se sont faites comme je le veux (…) mais je constate que les travaux ont beaucoup évolué. Je tiens quand même à féliciter les ouvriers qui y travaillent », apprécie le ministre Eric Kouagou N’Da sur le terrain. L’entrepreneur a rassuré de ce que tout est exécuté selon les règles de l’art et que l’ouvrage répond aux normes de construction des infrastructures scolaires. Petit à petit donc, le rêve s’approche de la réalité et le ministre se dit presser de mettre fin au calvaire des apprenants de cette école.

Romuald D. LOGBO

Ateliers préparatoires au 2ème Forum sur l’Education : Le CNE affine ses propositions
Prev Post Ateliers préparatoires au 2ème Forum sur l’Education : Le CNE affine ses propositions
15 ans d’existence pour l’Ecole du patrimoine africain : Que de conservateurs et gestionnaires de sites formés
Next Post 15 ans d’existence pour l’Ecole du patrimoine africain : Que de conservateurs et gestionnaires de sites formés

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *