Du retour de la caravane des enfants conteurs du Bénin en France : L’idée de la création d’une école de conteurs à Porto-Novo déjà en gestation

  • 0
  • 48 views

Ils sont au total sept jeunes (07) élèves béninois à séjourner à Avignon en France du 04 au 28 juillet 2013. Un séjour qui s’inscrit dans le cadre de la résurrection du conte africain en général et du Bénin en particulier. Du retour au pays, les organisateurs de cette expédition française ont fait au public et aux autorités béninoises, le point de la participation du Bénin à cette caravane des enfants conteurs. C’est à la faveur d’une conférence de presse qui a eu pour cadre l’une des salles polyvalentes de l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) à Porto-Novo.

Bénie Quenum, Mirabelle Boko, Junior Gross, Bernice Agbizounnon, Angelo Attensounon, Michel Tonou et Prudence Hounnakin sous l’encadrement de Patrick Toton et Souleman Laly et sous la supervision de Martine Macé et de Balda Claude Wilson sont de jeunes et vaillants ambassadeurs béninois qui ont honoré le Bénin en France par le conte. Face à la presse mardi dernier, le public s’est une fois de plus régalé, restant admiratif, et sidéré par le talent de ces artistes en herbe. C’est d’abord Babar Keita, de sa double casquette de Chef des lieux (Directeur de l’EPA) et de conservateur en chef de la tradition par la mission assignée à son école qui a planté le décor en accueillant par des mots de bienvenue, ses illustres hôtes conteurs. Soucieux de la sauvegarde du patrimoine africain en général et celui béninois en particulier, par un bref et succinct exposé, Babar Keita a montré la nécessité de la sauvegarde du patrimoine par le conte. S’appuyant sur les propos de Babar Keita, Balda Claude Wilson montrera à son tour comment ces jeunes conteurs ont réussi à corriger l’image perverse et négative de l’Afrique que l’occident projette sur les médias européens. De la présélection à la sélection en passant par le parcours, l’organisation, le programme du séjour, rien à manquer comme information aux hommes des médias sur le succès du séjour béninois à Avignon. Présents pour certains à cette conférence de presse, ces jeunes enfants conteurs ont partagé chacun en ce qui le concerne avec le public son plus beau souvenir de cette expédition française. Aussi se sont-ils dits fiers et satisfaits d’avoir représenté le Bénin à l’extérieur. L’expérience sera rééditée encore cette année avec bien des innovations et surprises a laissé entendre Balda Claude Wilson. Mais pour l’heure, une école de conteurs à Porto-Novo est en gestation. Le concours de l’Etat central et des mécènes sont ardemment sollicités pour donner corps et forme à ce projet culturel placé sous le parrainage de Karim Da Silva, l’un des sages de la ville de Porto-Novo qui a dit toute son admiration et sa satisfaction suite aux échos qui lui sont parvenus de Avignon sur le Bénin.

Romuald D. LOGBO

Gestion des établissements hôteliers et de restauration : Des promoteurs touristiques et hôteliers outillés sur de nouvelles approches
Prev Post Gestion des établissements hôteliers et de restauration : Des promoteurs touristiques et hôteliers outillés sur de nouvelles approches
Kpayo : un mythe !
Next Post Kpayo : un mythe !

Laissez un commenntaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Vous n'avez pas le droit de copier ce contenu !