Examen du Certificat de Qualification aux Métiers : 1.134 candidats composent dans 29 communes du Bénin

  • 0
  • 40 views

Jean-Michel Abimbola, ministre de la culture, de l’alphabétisation, de l’artisanat et du tourisme, a procédé lundi dernier, à la cérémonie officielle de lancement de la première expérience de l’examen du Certificat de qualification aux métiers (Cqm). C’est l’école de Zongo, dans la commune de Sakété qui a reçu la délégation ministérielle, en présence du maire de Sakété, de la directrice des examens et concours et des responsables des différentes structures impliquées dans l’organisation dudit examen.

Ils sont 1.134 candidats qui composent dans 29 communes dans les départements du Borgou, de l’Alibori, de l’Ouémé, du Plateau et de l’Atlantique, répartis dans 42 corps de métiers. Les départements de l’Ouémé et du Plateau comptent 452 candidats, dont 58 composent à Sakété dans 8 corps de métiers, à savoir la mécanique deux roues, la coiffure homme-dame, la couture homme-dame, l’électronique, la photographie. Pour ce qui est de la ville de Porto-Novo, les 60 candidats se sont retrouvés au siège de la Base d’appui des artisans pour la composition. Faut-il encore le rappeler, le CQM est un diplôme de fin d’apprentissage reconnu par l’Etat. Il est délivré par le ministre chargé de la formation professionnelle, à la suite d’un examen officiel dans les diverses branches d’activités professionnelles pratiquées au Bénin. Selon la directrice des examens et concours, Catherine Sare Bio Mègninou, Ceux-ci composent avec 15 minutes de théorie. Parlant des conditions d’accès aux CQM, la directrice des examens et concours a laissé entendre que les candidats doivent être âgés de 16 ans au 31 décembre de l’année de l’examen, selon les dispositions de l’article 4 des statuts et règlements qui régissent l’organisation dudit examen. L’examen donnant droit aux Cqm est ouvert aux apprentis des deux sexes ayant régulièrement suivi une formation professionnelle d’une durée conforme à celle fixée par les corps de métiers. Il faut signaler que le CQM va remplacer de façon progressive, le diplôme de libération précédemment délivré par les maîtres artisans.

Wabi MIGAN (Coll.)

Marcel N’dah OYA, SG de la Commission nationale de l’UNESCO au Bénin : «  J’appelle les élèves et étudiants à venir découvrir les nombreuses opportunités de l’UNESCO »
Prev Post Marcel N’dah OYA, SG de la Commission nationale de l’UNESCO au Bénin : « J’appelle les élèves et étudiants à venir découvrir les nombreuses opportunités de l’UNESCO »
Université d’Abomey-Calavi : La Flash ouvre ses portes au public
Next Post Université d’Abomey-Calavi : La Flash ouvre ses portes au public

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *