Exposition collective « Territoires Tissés » : Le pagne tissé résiste à la friperie

  • 0
  • 273 views

Tambours et chants traditionnels résonnent dans l’enceinte du centre artistique ‘’Le Centre ‘’. L’ambiance qui y règne dans cette soirée du vendredi 15 mars 2024, transporte dans l’euphorie des palais royaux d’Abomey. Les passionnés métissés du patrimoine culturel sont tous réunis, les portes s’ouvrent sur l’exposition « Territoires tissés ». A l’intérieur de la salle d’exposition, plusieurs motifs de pagnes tissés et des confections variées inspirées du textile se côtoient pour révéler aux visiteurs, l’histoire des pagnes tissés dans l’ancien royaume de Danxomè. C’est une invite, du 15 mars au 15 juin 2024, à la découverte des valeurs culturelles et patrimoniales véhiculées à travers la production du textile. Les exposants sont des tisserands de l’Association pour la Valorisation et la Promotion du Tissage Traditionnel d’Abomey (AVPTTA). Leurs créations sont composées de pagnes magiques au pouvoir protecteur, des confections inspirées des emblèmes des Rois du Danxomè, des échantillons de tissus imprimés à la teinture végétale, des photographies qui plongent dans les temps d’échanges et de productions des différents acteurs intervenants dans le cadre du projet ‘’Territoires tissés’’. Cette exposition est une restitution de cinq années de collaboration entre l’AVPTTA, les ateliers de design textile de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre à Bruxelles et l’Ecole du patrimoine Africain (EPA). L’idée, c’est de valoriser la diversité d’un répertoire du textile tout en y puisant de nouvelles perspectives créatives et économiques. « Nous avons l’habitude de ne tisser que les mêmes motifs. Mais ce projet nous a permis de mieux valoriser le pagne tissé. Il y a eu un grand changement au niveau de notre manière de tisser grâce aux échanges de connaissances avec nos amis belges. Ils nous ont apporté beaucoup de techniques et d’expériences », a confié le tisserand Emmanuel Affosogbé, le président des artisans du Palais du roi Agonglo. Le directeur général de ‘‘Le Centre’’, Berthold Hinkati explique que cette exposition s’inscrit en parfaite dialogue avec le Petit Musée de la Récade. C’est une fierté, affirme-t-il, de montrer les résultats de cinq années de travaux de création des tisserands mobilisés dans le cadre de cette exposition.
« Les artisans d’Abomey ont pu perpétuer une tradition, un savoir-faire culturel et légendaire de nos ancêtres. J’ai remarqué qu’il y a eu de l’innovation, de la créativité. J’ai vu comment on essaye de moderniser, de faire des tissus plus légers de différents grammages, de différents coloris et c’est un plaisir de voir cela », a dit Jean-Michel Abimbola, le ministre du Tourisme, de la culture et des arts qui a marqué de sa présence le vernissage de cette exposition de restitution « Territoires Tissés ». Lequel a bénéficié du soutien de Wallonie-Bruxelles International.

Edouard KATCHIKPE

Pour une bonne qualité de la formation par alternance : Entreprises et établissements dotés en matériels
Prev Post Pour une bonne qualité de la formation par alternance : Entreprises et établissements dotés en matériels
Désignation des évaluateurs pédagogiques à l’UAC : 30 mars de chaque année comme délai
Next Post Désignation des évaluateurs pédagogiques à l’UAC : 30 mars de chaque année comme délai

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *