Exposition conjointe Sino-béninoise : Des tableaux de jeunes peintres pour cimenter la coopération culturelle

  • 0
  • 38 views

Une exposition d’une quarantaine de tableaux d’art, témoignage éloquent de la coopération culturelle enrichissante entre le Bénin et la Chine, meuble actuellement la grande salle de fêtes du Centre Culturel Chinois à Cotonou. A la faveur d’une cérémonie sobre, vendredi dernier, les jeunes artistes peintres, auteurs de ces œuvres produites à la suite d’une formation de courte durée sur la peinture chinoise, ont été distingués à travers la remise d’attestations. Pour le contexte de cette initiative, des artistes peintres en herbe du Bénin ont été identifiés sur la base de leur capacité intrinsèque, puis formés à la peinture chinoise dans le cadre d’une formation de courte durée, au total 20 heures de cours. Au terme de cette initiation, les récipiendaires ont peint des tableaux d’art en guise de restitution des connaissances acquises. Une quarantaine de tableaux qui retrace la culture paysagère, les valeurs traditionnelle et culturelle des deux pays dont la coopération bilatérale date de plusieurs années. Dans son allocution, Baï Guangming, Directeur du Centre Culturel Chinois, a indiqué que la présente formation conduite par le maître formateur chinois, Fang Zhiyong, dépêché pour la circonstance depuis la Chine, a offert un cadre de rencontre et de brassage culturel entre les artistes. Il a exhorté les récipiendaires à davantage nourrir leur curiosité à travers la perfection de leurs œuvres d’art. « Ceci permettra de renforcer la coopération bilatérale et culturelle entre le Bénin et la Chine », a-t-il précisé. Didier Houénoudé, conseiller technique au Ministère de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme, représentant l’autorité, s’est réjoui de la qualité des tableaux peints par les jeunes artistes récipiendaires. Il a, pour finir, encouragé ce type de brassage émouvant entre les deux peuples en incitant les artistes à plus d’endurance et de perfection pour, plus tard, tutoyer les grands cercles d’artistes peintres du monde. Au terme de la cérémonie, il a été procédé à la remise d’attestations aux récipiendaires dont les œuvres d’art, fruit de grandes imaginations, renseignent sur la culture des deux peuples.

Serge-David ZOUEME

« Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne ! »
Prev Post « Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne ! »
« Il fera beau » de Daniel Edah : Une autobiographie qui marque la réussite et invite à l’espoir
Next Post « Il fera beau » de Daniel Edah : Une autobiographie qui marque la réussite et invite à l’espoir

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *