Fais le geste utile pour l’UAC !

  • 0
  • 37 views

«Ensemble, construisons l’UAC ! », c’est le Slogan lancé par le Professeur Brice SINSIN, recteur de l’Université d’Abomey Calavi, en mai dernier, pour la mobilisation de ressources au profit de l’UAC et pour cause ! L’Université d’Abomey Calavi, depuis des décennies, est restée tributaire de conditions précaires d’encadrement des étudiants avec à la clé des effectifs pléthoriques difficilement contrôlables. Il est souvent fréquent d’observer le fourmillement d’étudiants préoccupés, à la recherche de quelques bouts de brique pour se fabriquer un siège de fortune afin de suivre les cours de professeurs débordés dégoulinant de grosses sueurs dans des amphithéâtres à peine aérés ! Il est inadmissible qu’au moment où, les universités modernes s’évertuent à encadrer des effectifs de 20.000 étudiants environ, la seule faculté des lettres, arts et sciences humaines de l’UAC en encadre 55.000, avec seulement 200 professeurs. C’est une situation inacceptable qui a des conséquences néfastes sur la qualité de l’enseignement dispensé. Que peut-on espérer de conditions aussi désastreuses de formation ! C’est en cela que la géniale idée du téléthon pour soutenir la construction d’infrastructures à l’Université d’Abomey-Calavi est une heureuse trouvaille que tous, nous devons soutenir dans la mesure de nos possibilités. Ceci est d’autant plus urgent que les enseignants du primaire comme ceux du secondaire sont formés par l’Université. Investir donc à l’Université revient à nourrir toute la chaîne de l’éducation. C’est pour cela que l’appel lancé par l’équipe dirigeante de l’Université d’Abomey-Calavi, doit immédiatement trouver un écho favorable dans le rang des parents, des enseignants, des étudiants eux-mêmes, des autorités gouvernementales et de toutes les bonnes volontés qui veulent l’émergence de ce pays. L’investissement dans le capital humain est l’un des moyens les plus sûrs de construire une nation mieux pensée, mieux structurée et surtout futuriste. Cela étant, je ne doute pas de notre capacité individuelle et collective à lever les barrières et à atteindre des horizons insoupçonnés. Et si au Bénin, nous savons nous donner la main pour relever les plus grands défis de notre histoire, c’est le moment plus que jamais de le prouver encore pour le bonheur de la postérité. Mobilisons-nous donc autour de ce téléthon pour réellement créer une Université meilleure à celle qui nous a formés. Si la gabegie politique dont nous gave les acteurs politiques pouvait se muer en dons pour la formation des étudiants, si les milliards de francs dilapidés par voies de corruption, de gaspillage et de manque de vision pouvaient être redirigés vers les infrastructures universitaires, notre pays se porterait vraiment mieux. Il est question d’offrir aujourd’hui à nos frères et sœurs, aux enfants et petits enfants bref, à la relève, un cadre digne de ce nom, une Université compétitive et génératrice de solutions pour nos problèmes de développement. Nous ne saurions donc rester indifférents à cette noble cause de la solidarité humaine! Je fais aussi mien ce slogan pour dire «Ensemble, construisons l’UAC !»

Ulrich Vital AHOTONDJI

Filière sociologie-anthropologie de la Flash/Uac : L’Ecole doctorale affûte les armes de 57 doctorants
Prev Post Filière sociologie-anthropologie de la Flash/Uac : L’Ecole doctorale affûte les armes de 57 doctorants
6ème édition du Tournoi de l’Uemoa : Que peuvent Latoundji et d’Almeida ?
Next Post 6ème édition du Tournoi de l’Uemoa : Que peuvent Latoundji et d’Almeida ?

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *