Filière sociologie-anthropologie de la Flash/Uac : L’Ecole doctorale affûte les armes de 57 doctorants

  • 0
  • 38 views

L’Ecole doctorale pluridisciplinaire de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH) de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) vient d’innover. 57 doctorants inscrits en 1ère, 2ème et 3ème année de thèse dans la filière sociologie-anthropologie du développement, ont été outillés à la faveur des journées de point de thèse et de séminaire méthodologique organisées du 14 au 17 octobre derniers à l’Université d’Abomey-Calavi.

L’objectif visé est de mieux outiller les 57 doctorants aux fins qu’ils proposent des sujets de recherche novateurs d’une part, et qu’ils appréhendent mieux les techniques de rédaction de leurs mémoires d’autre part. Au cours desdites journées de point de thèse et de séminaire méthodologique organisées avec faste par l’Ecole doctorale de la Flash, ils ont reçu des conseils et des orientations plus affinés pouvant leur permettre de vite achever leurs travaux de recherche. Au total, quatre communications ont nourri les réflexions et échanges sur les différentes techniques, méthodes de recherche et d’analyse sociologique et anthropologique au regard des questions de développement de l’heure. Au sujet des points de thèse, trois ateliers ont été constitués et animés par des enseignants de rang magistral spécialisés des sciences sociologiques et anthropologiques du développement de l’Uac et de l’université de Lomé au Togo. Au nombre des enseignants qui ont marqué par leurs présentations, on peut citer, entre autres, pour le compte du Bénin, les professeurs Honorat AGUESSY, Dodji AMOUZOUVI, Nassirou BAKO-ARIFARI, Gabriel BOKO, Gauthier BIAOU, Albert NOUHOUAYI, Rock MONGBO, Abou-Bakar IMOROU, et pour le Togo, les professeurs Roger DANIOUE, Charles AWESSO, Aimé HETCHELI. Pour le professeur Albert TINGBE AZALOU, chef de la filière sociologie-anthropologie du développement de la Flash/Uac, cette initiative est instituée par le règlement pédagogique régissant les activités académiques de l’Université d’Abomey-Calavi. Les doctorants ont, quant à eux, présenté des thèmes accrocheurs au nombre desquels « La construction des politiques publiques de fourniture de l’eau potable dans les quartiers urbains pauvres de Cotonou », « Violence conjugales dans les ménages intellectuels à Cotonou : quand la victime est un homme » et « Union libre et mariage chez les jeunes béninois : nouvelles tendance de la famille ». Des thèmes respectivement présentés par les candidats Arnaud PATINVOH, Michel MEHINTO et Hermine AHOUNDO à la satisfaction de tous. La journée a pris fin jeudi dernier avec d’autres présentations et la dernière communication.

Serge-David ZOUEME

Il a dit marchandisation !
Prev Post Il a dit marchandisation !
Fais le geste utile pour l’UAC !
Next Post Fais le geste utile pour l’UAC !

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *