Finale du concours ‘‘Oscars de l’Excellence’’ : L’ONG Educ’Action gagne le pari de l’organisation

  • 0
  • 184 views

Le concours ‘‘Oscars de l’Excellence’’, initiative de l’Ong Educ’Action, département du Groupe Educ’Action, a connu son épilogue. La phase finale a eu lieu le samedi 27 mars 2021 à la Bibliothèque Bénin Excellence à Godomey, dans la commune d’Abomey-Calavi. Sur onze (11) candidats attendus, huit (08) ont répondu présents accompagnés de leurs parents et amis.

Ambidath Adam de l’Alibori, Christ-Lary Boko de l’Atlantique, Laurel Aymeric Akpo du Borgou, Romaric Assogba des Collines, Séraphin Donté de la Donga, Yaovi Claude Allozounhoue du Mono, Josiah Ashley Noudjiwu Gbaguidi de l’Ouémé, Sonangnon Audrey Ahoudjo du Plateau, Rocheresse Roukiath Mawoulé Ahognimetche du Zou. Ce sont les huit (08) candidats qui ont effectivement participé à la phase finale du concours ‘‘Oscars de l’Excellence’’.
A l’entame de ce sprint intellectuel et physique d’envergure nationale, des discours ont été prononcés pour encourager les candidats et remercier leurs parents de leur disponibilité. « L’Ong Educ’Action a initié le concours ‘‘Oscars de l’Excellence’’ pour accompagner nos jeunes apprenants dans leur processus d’apprentissage avec la réintroduction de la dictée dans les collèges et les lycées et leur permettre aussi d’affiner leurs connaissances dans nos valeurs culturelles », a déclaré à l’auditoire Raymond Adio, directeur exécutif de l’Ong Educ’Action. Il a remercié les parents des candidats et les acteurs du secteur de l’éducation qui ont honoré l’événement de leur présence.
Pour Salmon Maximilien, directeur exécutif de l’Ong Bénin Excellence, « c’est un privilège pour nous d’accueillir l’Ong Educ’Action pour son activité. Je remercie cette Ong pour avoir initié le concours ‘‘Oscars de l’Excellence’’ d’envergure nationale. L’Ong Bénin Excellence a pour priorité la promotion de l’éducation au Bénin ». Il a aussi encouragé les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes pour mériter la palme de l’excellence. « Je voudrais adresser un mot d’encouragement à nos enfants. Dans la vie, c’est la recherche de l’excellence », dira, à son tour, Mikhael Mazu, PDG de Mybeatus et partenaire du Groupe Educ’Action. Pour mériter cette palme de l’excellence, les candidats ont subi des épreuves que sont la dictée lacunaire, l’art oratoire et la prestation artistique.

Des épreuves composées

C’est une dictée émaillée de fautes suivie d’un questionnaire qui a ouvert le bal des épreuves comptant pour la phase finale du concours ‘‘Oscars de l’Excellence’’. Assis autour d’une table de forme ‘‘U’’, les huit (08) candidats ont eu droit à 40 minutes pour traiter l’épreuve de dictée lacunaire à eux soumise. Après cette première phase, il a été question pour chaque candidat de s’exprimer dans sa langue maternelle avec un point d’orgue sur les particularités de sa localité. S’en est suivie une prestation artistique, en l’occurrence une danse traditionnelle sur une musique du terroir d’origine. Akonhoun, Agbadja, Bolojo, Goumbé, Tipenti, etc. Le public a eu droit à des pas de danses esquissés par les jeunes candidats. Pour la circonstance, le jury était composé entre autres de locuteurs Adja, Goun, Fon, Dendi, Idaatcha, Nago. Au terme des épreuves d’art oratoire et de prestation artistique, Sonangnon Audrey Ahoudjo du département du Plateau a supplanté ses challengers. Elle occupe la première place avec 14,64 de moyenne.
S’agissant des lots à gagner, on liste entre autres un kit scolaire complet, une tablette éducative, un dictionnaire Larousse, un kit de grammaire-conjugaison-orthographe-vocabulaire et une formation d’un mois en journalisme au sein du Groupe de presse Educ’Action.

Josiane Gbaguidi, candidate du département de l’Ouémé lors de sa prestation

 

Rochereau Ahognimètché, fonctionnaire de la police républicaine en service à l’Office centrale de protection des mineurs

« Les enfants se sont bien appliqués et l’organisation est équitable »

«C’est une grande joie pour moi de voir l’organisation d’une telle activité culturelle qui m’a replongé dans la culture béninoise très diversifiée. Les enfants se sont bien appliqués et l’organisation est équitable. Bien que les gestes barrières liés à la pandémie de la Covid-19 soient respectés, je voudrais quand même un peu plus de monde pour les prochaines éditions. Il faudrait que ce concours soit ouvert à beaucoup plus de personnes pour qu’ils puissent savoir que Educ’Action existe et qu’il participe vraiment à l’épanouissement scolaire et culturel des enfants. »

Akébou Bada, parent de l’un des candidats

« L’initiative est louable et très bonne, je voudrais que cela soit pérennisé »

«C’est la première fois que je participe à cet événement et j’ai été épaté. L’initiative est louable et très bonne, je voudrais que cela soit pérennisé. Je félicite tous ceux qui ont participé à l’organisation d’un tel événement. Que Dieu les comble au centuple. »

Rencontres Intergénérationnelles des Médias, Acte VI : René Bêwa honoré, parle du rôle des médias dans le processus électoral
Prev Post Rencontres Intergénérationnelles des Médias, Acte VI : René Bêwa honoré, parle du rôle des médias dans le processus électoral
Résultats des examens nationaux de Master : 79,28% des candidats déclarés admis
Next Post Résultats des examens nationaux de Master : 79,28% des candidats déclarés admis

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *