Formation technique et professionnelle au Bénin : Les apprentis invités à s’enrôler

  • 0
  • 27 views

«Informer non seulement les patrons d’atelier, mais également et surtout les apprentis des opportunités qui s’offrent à eux pour être compétents, efficaces, compétitifs et employables sur le marché du travail ». Tel est l’objectif de la séance d’information qui a réuni les cadres du ministère, les patrons d’atelier et les ONG intervenant dans le domaine de l’éducation le jeudi 21 mars dernier. Tenue dans la salle de conférence de la Préfecture de Cotonou, cette séance est organisée par le Ministère des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Elle s’inscrit non seulement dans le cadre du Projet d’insertion des jeunes (ProDIJ), mais aussi dans la cadre de l’opérationnalisation des orientations des documents de politiques et de stratégies au Bénin. Ce projet vise à ouvrir des portes d’opportunités et à réduire le taux de chômage dans le rang des jeunes. Il s’agit, en effet, de mobiliser les maîtres artisans (patrons d’ateliers) pour le recrutement de la deuxième cohorte des apprenants (apprentis) bénéficiaires de la formation professionnelle.

Conditions d’enrôlement

Pour que l’apprenant soit enrôlé dans un tel programme, il doit être âgé de 15 ans minimum et 30 ans maximum et être titulaire, au moins, du Bepc. De plus, il doit être déjà en situation d’apprentissage auprès d’un maître artisan avec un contrat dûment rempli. Ce qui est une condition sine qua non pour devenir bénéficiaire de ce programme. Il faut aussi avoir un acte de naissance ou tout autre document tenant lieu ; un contrat d’apprentissage si le postulant est déjà en apprentissage ; un consentement signé par le parent ou le tuteur pour les moins de 18 ans : un engagement signé à trouver un maître d’apprentissage si le candidat n’est pas encore en apprentissage : une copie du récépissé Ravip ou tout document avec le numéro Ravip du candidat : une photo d’identité de l’apprenti. Pour information, les filles sont vivement encouragées à y participer.

Les domaines de la formation

Pour le compte de cette seconde cohorte, 4 000 jeunes bénéficiaires seront enrôlés et répartis dans dix secteurs de métier classé en trois catégories à savoir l’Agriculture (exploitant piscicole, producteur d’aliment d’animaux, éleveurs de ruminants (production de lait et de viande, éleveur de porcs, aviculteur) ; Tourisme-hôtellerie-restauration (serveur de bar et restaurant, valet de chambre /équipier) ; Artisanat et cadre de vie (fabricant de produits cosmétiques : savons, pommade, champoing, opérateur hydroforeur, agent de tri et de valorisation).
Quant aux maîtres d’atelier, ils reçoivent des conseils et bénéficient des programmes de renforcements de capacités techniques, technologiques et de gestion pour savoir gérer leur entreprise, et pour donner le nécessaire à leurs apprentis.

Date d’enrôlement

Il faut préciser que l’enregistrement des apprenants a commencé, depuis le 25 mars et va prendre fin le 12 avril. A partir du 30 avril, les dossiers sont étudiés et la liste des retenus est publiée, et le 15 mai, la formation démarre. Il est important que les potentiels candidats retiennent que l’enrôlement se fait dans tous les établissements de formation professionnelle et dans toutes les directions départementales des Enseignements Secondaire, Technique, et de la Formation Professionnelle. Cette formation professionnelle dure 3 ans et permet à l’apprenant de passer quelques jours au centre de formation et le reste auprès de son patron.

Laboratoires scolaires au Bénin : Manque d’intrants pour  des expérimentations
Prev Post Laboratoires scolaires au Bénin : Manque d’intrants pour des expérimentations
3e édition du Y’ello Graduate Program : Une brillante expérience commence pour 14 jeunes diplômés
Next Post 3e édition du Y’ello Graduate Program : Une brillante expérience commence pour 14 jeunes diplômés

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *