Gaétan Kponoukon, SG du SYNAEM-Bénin, à propos de la ME.FO.CE : « C’est un moyen de formation de proximité à bas coût »

  • 0
  • 723 views

Après deux années de mise en œuvre de la formation sur la Méthode de Formation par les Cercles d’Etudes (ME.FO.CE), des enseignants membres de l’intersyndicale (SYNAEM-Bénin, SNEP-Bénin, SYNAPROLYC-Bénin) de 06 départements sont impactés. Gaétan Kponoukon, secrétaire général du SYNAEM-Bénin, via cet entretien, nous fait le point de la mise en œuvre de ce projet. Lisez plutôt !

Educ’Action : Qu’est-ce qui a motivé cette formation ?

Gaétan Kponoukon : La formation par la Méthode des Cercles d’Etudes est motivée par la nécessité de donner une bonne image du syndicalisme dans un contexte de pluralisme syndical sauvage qui a engendré environ 150 syndicats dans l’enseignement maternel et primaire et une cinquantaine dans le secondaire. Cet état de chose qui infantilise l’action syndicale a amené les syndicats au Bénin à faire usage de l’une des fonctions du syndicat dont la formation des militants. C’est pour répondre à cette nécessité que trois syndicats ont travaillé ensemble. Il s’agit de l’intersyndicale : le Syndicat National des Enseignants des Ecoles Maternelles du Bénin (SYNAEM-Bénin), le Syndicat National de l’Enseignement Primaire Public du Bénin (SNEP-Bénin) et le Syndicat National des Professeurs des Lycées et Collèges du Bénin (SYNAPROLYC-Bénin), tous affiliés à l’UNSTB et de l’Internationale de l’Education (IE). Ils ont sollicité la Centrale des Syndicats de Québec (CSQ) et le Comité Syndical Francophone de l’Education et de la Formation (CSFEF) pour former les enseignants membres de ces trois syndicats sur la Méthode de Formation par les Cercles d’Etudes (ME.FO.CE), un moyen de formation de proximité à bas coût. Le projet de formation par la Méthode des Cercles d’Etudes est expérimenté dans trois pays que sont le Tchad, la RDC et le Bénin. Au Bénin, les syndicats qui bénéficient de ce projet de coopération sont le SYNAEM-Bénin, le SNEP-Bénin et le SYNAPROLYC-Bénin.

Quels sont les objectifs de cette formation ?

Les objectifs de ce projet de formation sont de montrer que le syndicat peut accompagner le développement du système éducatif au Bénin en formant les enseignants membres sur les compétences professionnelles et syndicales. C’est pourquoi dans le document de formation de 105 pages mis à la disposition des membres dans le cadre de la formation des formateurs des cercles d’études, nous avons pris le soin d’intégrer les thèmes sur la ME.FO.CE, le syndicat, le but et le fonctionnement, la prise de parole en public, l’éducation au changement climatique, les conflits en milieu de travail et leur règlement, les finances syndicales, les négociations collectives, le régime disciplinaire, les Normes Ecoles de Qualité Fondamentale (EQF) et l’éducation en situation d’urgence.

Combien de départements sont pris en compte dans le cadre de cette formation ?

Pour le compte de la deuxième année de ce projet, nous avons déjà formé environ 1 000 enseignants dans six (06) départements du Bénin à savoir l’Ouémé, le Zou, le Couffo, l’Atlantique, le Borgou et le Mono.

Quel est l’impact de cette formation sur le terrain ?

L’impact de cette formation au profit des enseignants membres du SYNAEM-Bénin, du SNEP-Bénin et du SYNAPROLYC-Bénin est énorme. La formation des formateurs a permis aux enseignants de maîtriser par exemple le régime disciplinaire, les fondamentaux du syndicalisme, comment gérer les conflits en milieu du travail, les indicateurs des normes Ecole de Qualité Fondamentale (EQF), la prise de parole en public, l’éducation au changement climatique pour ne citer que ces thématiques.

Deux années de mise en œuvre, quel bilan pourrez-vous dresser de cette formation ?

Après deux années de mise en œuvre de cette formation, je pense que les objectifs sont atteints au regard des résultats obtenus et les témoignages de nos membres bénéficiaires.

Quelles sont les difficultés rencontrées lors de la formation ?

Les difficultés sont essentiellement liées au fort taux de demande de nos membres de se faire former sur la Méthode de Formation par les Cercles d’ Etudes. Les moyens étant limités, nous ne pouvons pas prendre tout le monde.

Avez-vous bénéficié de l’accompagnement du gouvernement ?

Oui, c’est le moment de remercier le ministre des Enseignements maternel et primaire et son homologue de l’enseignement secondaire. Ils se sont faits représenter lors du lancement du projet de formation par la méthode des cercles d’études en novembre 2022 à Porto-Novo par Blaise Acakpo, le secrétaire général adjoint du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) et Alain Degan, le conseiller technique aux Affaires administratives et sociales du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP) et Appolinaire Afféwé, le secrétaire général confédéral de l’Union Nationale des Syndicats Travailleurs du Bénin (UNSTB). Dans les départements lors de la mise en œuvre du projet de formation par la méthode des cercles d’études, nous avons bénéficié du soutien des DDEMP, DDESTFP, CRP.

Quel est votre message à l’endroit des partenaires, bras financiers de cette formation ?

Je remercie infiniment le camarade Luc Allaire, le secrétaire général de la Centrale des Syndicats de Québec et la présidente du Comité Syndical Francophone de l’Education et de la Formation (CSFEF), la camarade Claire Gueville pour la confiance accordée au trois syndicats en soutenant la prise en compte du Bénin dans la mise en œuvre de ce projet syndical. Nous sommes reconnaissants pour les efforts consentis dans le cadre de ce projet qui renforce les compétences professionnelles et syndicales de nos membres. Gratitude infinie au multimédia Educ’Action pour son accompagnement.

Propos recueillis par Enock GUIDJIME

La conjonctivite : « L’œil rouge garde une vision conservée »
Prev Post La conjonctivite : « L’œil rouge garde une vision conservée »
A monsieur le DG de mon GSM
Next Post A monsieur le DG de mon GSM

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *