Grossesses précoces et bonnes pratiques d’hygiène sexuelle : La jeunesse de Bantè sensibilisée à une sexualité responsable

  • 0
  • 36 views

«Sensibiliser les jeunes filles et les femmes scolarisées de la Commune de Bantè sur les risques liés aux grossesses précoces et non désirées, ainsi que sur les bonnes pratiques d’hygiène sexuelle afin de réduire leur vulnérabilité face aux grossesses précoces ou non désirées ». C’est l’objectif de la journée de sensibilisation organisée le lundi 15 Août 2016 par l’antenne départementale des Collines du Réseau Ouest Africain des Jeunes Femmes Leaders du Bénin (Roajelf-Bénin), au profit de 217 jeunes de la commune de Bantè. Initiée dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de la Jeunesse, cette activité soutenue par l’UNFPA était l’occasion pour les participants de s’informer sur les grossesses précoces et l’hygiène sexuelle féminine. A cette occasion, les risques liés aux grossesses précoces et non désirées dans la vie d’une jeune fille ont été exposés par la communicatrice Akossiwa Stella Dokpodjo. Cette activité a été suivie d’une séance de sensibilisation sur les 10 bonnes pratiques pour une bonne gestion sexuelle de la jeune fille. Avec les services d’une clinique mobile, plusieurs jeunes de la commune ont été dépistés des maladies du cancer de sein, du col de l’utérus, des hépatites et du VIH/SIDA. La commune de Bantè regorge assez de jeunes pleins de potentiels, informe Sara Idohou, présidente de l’antenne Roajelf des Collines. Des potentiels qui, malheureusement, n’ont pas la chance de bénéficier d’une meilleure éducation sur la santé reproductive. Cette initiative, renseigne-t-elle, est la manière pour le Roajelf-Bénin, de contribuer à mieux informer la jeunesse sur la nécessité d’une prise de conscience des enjeux de développement durable par le truchement d’une hygiène sexuelle et une sexualité responsable. « La mise en route de ce projet dans le département des Collines va aider au renforcement du dialogue entre les structures familiales, c’est-à-dire au sein des familles pour une lutte solidaire et efficace contre les effets néfastes des grossesses précoces dans notre commune », estime-t-elle avec conviction.

Edouard KATCHIKPE

 

Après le résultat effroyable du BEPC 2016 (16%) : Les promoteurs d’établissements face à l’épreuve de l’assainissement
Prev Post Après le résultat effroyable du BEPC 2016 (16%) : Les promoteurs d’établissements face à l’épreuve de l’assainissement
Pour combler le déficit en personnel qualifié dans le secteur éducatif : Les enseignants-bureaucrates virés de l’administration dès la rentrée prochaine
Next Post Pour combler le déficit en personnel qualifié dans le secteur éducatif : Les enseignants-bureaucrates virés de l’administration dès la rentrée prochaine

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *