Journée internationale des femmes et filles de sciences : L’ONU appelle à l’action et à un leadership scientifique des femmes

  • 0
  • 97 views

Les femmes et filles scientifiques du monde entier ont été, une fois encore, célébrées ce 11 février à l’occasion de la « Journée Internationale des femmes et des filles de science ». Ceci, pour saluer le courage et la bravoure des femmes ayant choisi ce domaine et pour susciter l’envie des jeunes filles de s’orienter vers les sciences.

L’Organisation des Nations Unies (ONU), dans un message adressé au monde entier à cette occasion, appelle les pays à créer un environnement dans lequel les femmes peuvent réaliser leur véritable potentiel et dans lequel les filles d’aujourd’hui deviennent les scientifiques et inventeuses de premier plan de demain. Dans une lecture faite sur la situation des femmes scientifiques, António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, fait observer que des obstacles structurels et sociétaux empêchent encore les femmes et les jeunes filles d’accéder aux sciences et de progresser dans ce domaine. Mieux, pense-t-il, la pandémie de la Covid-19 a accentué les inégalités entre les genres pour des raisons comme la fermeture des écoles, la hausse des violences ou la charge accrue des soins à domicile. Lesquelles inégalités privent le monde d’énormes talents et potentiels d’innovation inexploités.

Pour ce faire, le Secrétaire général de l’ONU appelle les nations à agir, d’une part, en adoptant des politiques qui incitent les filles à remplir les salles de classes pour étudier la technologie, la physique, l’ingénierie, les mathématiques. D’autre part, il les invite à prendre des mesures ciblées pour garantir aux femmes la possibilité de se développer et de diriger dans les laboratoires, les institutions de recherches et les universités. « Il faut agir avec la détermination de mettre fin à la discrimination et aux stéréotypes visant les femmes dans les sciences et avec des efforts plus rigoureux pour ouvrir davantage de perspectives pour les femmes membres des minorités. Tout cela est particulièrement important dans le domaine crucial de l’intelligence artificielle », suggère-t-il, tout en insistant sur le fait que « nous avons besoin de plus de femmes qui développent une intelligence artificielle qui soit véritablement au service de tous et de toutes et qui œuvre en faveur de l’égalité des genres ».

Lire aussi  Journée Internationale des femmes scientifiques : La nécessité de la diversité dans la science, soulignée

Estelle DJIGRI

Nokoué Jazz Festival : lever de rideaux sur la 2e édition
Prev Post Nokoué Jazz Festival : lever de rideaux sur la 2e édition
Baisse du niveau des apprenants au Mali : Les abréviations non conventionnelles pointées du doigt
Next Post Baisse du niveau des apprenants au Mali : Les abréviations non conventionnelles pointées du doigt

Laissez un commenntaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Vous n'avez pas le droit de copier ce contenu !