Lancement BEPC 2017 lundi : 224.995 candidats planchent dans 296 centres répartis sur l’étendue du territoire

  • 0
  • 33 views

C’est le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) qui ouvrira cette année le chapitre des examens nationaux de cette année, du moins pour ce qui concerne les épreuves théoriques. Ainsi en a décidé le conseil des ministres à travers son approbation du calendrier scolaire de l’année académique en cours. Du lundi 12 au mercredi 14 Juin prochain, candidats, surveillants, chefs de centre et parents d’élèves seront au cœur de l’actualité éducative nationale pour 72 heures.

Entre révisions de dernières minutes et séances intenses de prières, le compte à rebours a commencé. C’est désormais la veillée d’âme chez les candidats aux différents examens nationaux, notamment ceux du BEPC 2017 qui planchent dès lundi. Tout est fin prêt pour que l’examen se déroule dans de bonnes conditions, rassure Mahougnon Kakpo, le Directeur des Examens et Concours (DEC) de l’Enseignement secondaire reçu en page Invité par notre confrère Jean-Eudes Mitokpe de Canal3 Bénin, dans son émission 90mn au Bénin du jeudi dernier. « Si on nous dit que l’examen est pour demain, nous allons pouvoir le faire exécuter », a déclaré, serein, le DEC secondaire Mahougnon Kakpo avant d’informer parents, promoteurs et candidats sur l’adoption de nouveaux textes pour encadrer désormais le BEPC au Bénin. « Le ministre a pris de nouveaux textes qui ont été suffisamment vulgarisés par les structures décentralisées du ministère sous la supervision de l’Inspecteur Général et Pédagogique du Ministère et aussi par les directeurs des différents établissements qu’ils soient publics ou privés. Aujourd’hui, tout le monde connait les coefficients de chaque matière, selon chaque série », a dit Mahougnon Kakpo pour mettre fin à la polémique. Des inspections pédagogiques à l’organisation des examens blancs, beaucoup de choses ont été faites cette année pour pouvoir améliorer le taux de réussite, renseigne Mahougnon Kakpo. « Il n’y aura pas de rachat cette année parce que les textes qui organisent le BEPC sont très précis. Le texte a prévu une moyenne de 9/20 pour que le candidat soit déclaré admissible. Le texte en lui-même a déjà prévu le rachat », martèle l’autorité qui se justifie : « Je crois qu’il n’y aura pas de rachat cette année comme l’année dernière. Parce que si on va en dessous, nous n’aurons pas le vrai visage de ce que notre enseignement donne ». L’échec massif de l’année dernière permet de constater cette année une augmentation de 24.741 candidats en plus. Ce qui fait par rapport à l’année dernière une augmentation de 12,35% de candidats. Une augmentation qui appelle la création de 31 nouveaux centres d’examens. Ce qui porte le nombre total de centres pour l’écrit à 296 contre 75 pour les épreuves orales et 76 pour les épreuves physiques et sportives pour un effectif total de 224.995 candidats répartis sur l’ensemble du territoire national, selon le DEC Mahougnon Kakpo. Cet examen commence cette année à 8h00 rigoureusement, contrairement aux années précédentes où il démarre avec retard, a précisé enfin l’autorité.

Romuald D. LOGBO

Lancement des épreuves du baccalauréat technique et professionnel : 3.457 candidats composent dans les séries E, EA, F1, F2, F3, F4
Prev Post Lancement des épreuves du baccalauréat technique et professionnel : 3.457 candidats composent dans les séries E, EA, F1, F2, F3, F4
Ces femmes, artisanes muettes de l’éducation !
Next Post Ces femmes, artisanes muettes de l’éducation !

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *