Lancement des épreuves du baccalauréat technique et professionnel : 3.457 candidats composent dans les séries E, EA, F1, F2, F3, F4

  • 0
  • 36 views

La ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, Marie-Odile Attanasso accompagnée de son homologue en charge des Enseignements Secondaires, Lucien Kokou, a procédé au lancement officiel de la phase pratique des épreuves de construction, eau et assainissement du baccalauréat technique et professionnel au Collège Catholique Don Bosco. C’était, dans la matinée du jeudi 1er juin 2017, en présence de Alphonse da Silva, Directeur de l’Office du Baccalauréat et de Patrick Hinvi, directeur du Collège Catholique Don Bosco.

Ils sont au total 3457 candidats répartis dans 6 séries qui ont planché pour le baccalauréat technique et professionnel dans 8 centres retenus pour la circonstance. A l’entame des travaux, la délégation ministérielle conduite par Marie-Odile Attanasso et Lucien Kokou respectivement ministre en charge de l’enseignement supérieur et celui de l’enseignement secondaire, s’est d’abord adressée aux surveillants. A 7h50, elle a procédé au lancement officiel de l’épreuve de construction et celle d’eau et assainissement. « Nous avons démarré effectivement le bac pratique. Nous sommes venus constater dans les séries E, EA, F1, F2, F3, F4 pour voir comment nous allons former nos jeunes pour une main d’œuvre qualifiée », a déclaré Marie-Odile Attanasso, ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique après le lancement des épreuves. Cap a été ensuite mis sur un autre centre d’examen à Cotonou. Il s’agit du Lycée Technique Coulibaly. Objectif, s’enquérir du déroulement de l’examen. A l’occasion, Lucien Kokou a rappelé les réformes en gestation au niveau des formations techniques et professionnelles : « En réalité, la grande réforme que nous sommes en train de mener est pour donner la chance à l’enseignement technique et la formation professionnelle dans notre pays. Le plan sur l’éducation Post 2015 est en pleine élaboration, la grande partie sera consacrée vraiment à la formation technique et professionnelle.», fait-il savoir à son tour pour montrer l’importance des formations professionnelles et techniques dans les curricula de formation. Il n’a pas manqué d’attirer l’attention des parents d’élèves sur les formations professionnelles et techniques, qui, à l’en croire, n’intéressent pas trop les filles avant d’ajouter : « il est question de promouvoir ces séries-là dans les établissements secondaires généraux pour qu’on ait assez de candidats dans ces filières-là parce que l’avenir du pays passe par là.» Pour Alphonse da Silva, le directeur de l’Office du Baccalauréat, aucun dysfonctionnement n’est à relever dans le processus de déroulement de l’examen. « Tout se passe bien et je crois que les candidats auront des épreuves à leur portée. Le baccalauréat n’est pas un concours, c’est un examen. Ce qu’on va leur demander ne viendra pas du ciel », rassure Alphonse da Silva avant de préciser la date de composition de la session normale du baccalauréat prévue pour le 19 juin. Natitingou, Parakou, Lycée Technique de Bohicon, Lokossa, St Jean Bosco, lycée Technique Coulibaly, Lycée Technique Kpondéhou, Lycée Technique de Porto-Novo, sont les centres retenus pour les épreuves du baccalauréat technique et professionnel prévues pour durer deux semaines.

Enock GUIDJIME

Lancement des épreuves du baccalauréat technique et professionnel : 3.457 candidats composent dans les séries E, EA, F1, F2, F3, F4
Prev Post Lancement des épreuves du baccalauréat technique et professionnel : 3.457 candidats composent dans les séries E, EA, F1, F2, F3, F4
Lancement BEPC 2017 lundi : 224.995 candidats planchent dans 296 centres répartis sur l’étendue du territoire
Next Post Lancement BEPC 2017 lundi : 224.995 candidats planchent dans 296 centres répartis sur l’étendue du territoire

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *