L’heure de la raillerie!

  • 0
  • 42 views

Ils se sont tous tus, du moins à visage découvert, ces chanteurs de louanges. Même pas un mot de compassion pour remonter le moral au roi endeuillé par la décision historique de Paris. Lui dont la célébrité de face est ainsi souillée et traînée dans la boue puante. Parlons justement de cette décision malencontreuse ; elle a été d’une retentissante cinglante et mortifiante au point où les plus courageux d’entre les amis du roi ont dû se plier. Pour ce que nous en savons, le juge d’instruction de la Cour d’Appel de Paris, ce mercredi 4 Décembre, a, dans son verdict de fin, renoncé à l’extradition de l’homme d’affaires et de son co-accusé. L’espoir judiciaire et revanchard nourri, financé à coup de millions de Francs par le roi avec la particulière bénédiction des membres de sa cour venait de voler en éclat. Le roi perd K.O sa couronne de chef, devenant ainsi la risée des médias. La Libération à la béninoise, très inspirée par la sentence du juge parisien, s’est permise de parodier comme sur un terrain de foot « Talon 3 – Yayi 0 ». 3 contre 0 certainement pour reprendre les différentes décisions qui ont successivement rendu justice à l’opérateur économique. Premièrement celle du juge béninois qui a prononcé le non-lieu compromettant, actuellement forcé à l’exile qui demande asile, deuxièmement celle de la Cour d’appel d’ici qui confirme le non-lieu dans les deux dossiers, sources d’instabilité nationale et de division, et troisièmement celle de Paris qui rejette d’emblée la demande d’extradition formulée par le roi. La presse internationale, subtilement plus critique, arrime le camouflet du roi avec sa présence sur le sol parisien, ce sol dont la Cour d’appel l’a débouté et qui l’accueil autrement pour le Sommet de l’Elysée. Quelle a été alors la posture du roi parmi ses amis rois de l’Afrique ? Encore que chez nous, le ridicule ne tue pas. Il peut alors circuler tête haute, mais la conscience affectée. Et c’est justement à ce niveau précis que les membres de la cour du roi et ses amis qui guettent sans cesse les prébendes du pouvoir, doivent faire sortir l’artillerie de soutien. Mais fait curieux, pas de réactions tonitruantes, pas de déclarations encore moins de marches de soutien comme ils en ont l’habitude. A l’exception d’un des membres de la cour du roi, pasteur de surcroit qui a tenté vainement de changer de terrain au combat juridique, à l’exception des défenseurs du roi aux toges noirs, plus rien comme si ceux-là qui s’avouent proches du roi y sont, non pas par conviction, mais par intérêt. Le roi a surement mieux et même bien compris ses membres de la cour royale et saura les intéresser en conséquence. Chers amis et membres de la cour royale, que ça soit désormais clair ! Ceux qui ont lâché le roi, actuellement déplumé et sans fauteuil, n’ont plus droit au gâteau crémeux. Reprenez honteusement vos plats vides sales en attendant que le roi, de retour, décide de votre sort. L’heure de la raillerie a sonné et nous y sommes !

Serge-David ZOUEME

CEP 2013 dans le Borgou-Alibori : Le ministre N’Da prime les meilleurs écoliers
Prev Post CEP 2013 dans le Borgou-Alibori : Le ministre N’Da prime les meilleurs écoliers
Mesure de prélèvement de la TVA dans les enseignements maternels et primaires : Des directeurs d’écoles désapprouvent, les fiscalistes récusent
Next Post Mesure de prélèvement de la TVA dans les enseignements maternels et primaires : Des directeurs d’écoles désapprouvent, les fiscalistes récusent

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *