L’UAC dans le top 100 des meilleures universités d’Afrique : Les efforts de l’équipe rectorale reconnus

  • 0
  • 40 views

La première autorité de l’UAC, le recteur Brice SINSIN n’a pas fini de marquer positivement le milieu universitaire béninois et africain. Après la récompense du 27 octobre dernier à Paris, il vient de hisser l’Université d’Abomey-Calavi dans le top 100 des meilleures universités d’Afrique. C’est à la faveur du classement web du mois de Juillet des meilleures universités mondiales, publié récemment par le site webometrics.info

Après son ascension comme recteur à la tête de la première université du Bénin, le professeur Brice SINSIN de concert avec l’ensemble de l’équipe rectorale travaille inlassablement pour rendre plus attractif l’université d’Abomey-Calavi, haut lieu de savoir, et la hisser dans le concert des meilleures universités au monde. A preuve, l’UAC, après l’historique récompense du 27 Octobre dernier à Paris en France qui lui a valu le prix «Convention» dans la catégorie Platine, vient de se faire distinguer en occupant le 84ème rang sur 974 universités africaines classées. En effet, le classement des meilleures universités mondiales est une initiative de la « Cybermetrics Lab », un groupe de recherche appartenant à la Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), le plus grand organisme public de recherche en Espagne. Il s’agit à travers cette trouvaille hautement intellectuelle de reconnaître le mérite des meilleures universités africaines qui, de part leurs prouesses, tranchent avec l’incompétence. Pour le classement du mois de juillet 2013, l’Université d’Abomey-Calavi a été faite 84ème, se retrouvant ainsi dans le top 100 des prestigieuses universités d’Afrique. De ce classement, il ressort également que l’UAC est la 2ème université francophone de la sous région ouest-africaine, derrière l’Université Cheick Anta Diop de Dakar. Ce classement de l’UAC dans le top 100 est la preuve tangible des efforts fournis par l’équipe rectorale depuis un an, avec à sa tête le Professeur Brice SINSIN, en matière de rayonnement, d’impact, d’ouverture et d’excellence. Cette récompense, à tout point de vue, honore non seulement l’UAC et ceux qui y travaillent, mais également et surtout le peuple béninois et à travers eux, le ministre d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le premier des Béninois, le docteur Thomas Boni Yayi. Il n’est pas exclu que dans les tout prochains mois, l’Université d’Abomey-Calavi se retrouve dans le top 50 au point d’occuper à la longue, à force de travailler, la première place. Ce sera alors une consécration pour le Bénin et l’UAC. Et l’actuelle équipe rectorale en est bien capable, il suffit qu’on lui en donne le temps et les ressources nécessaires pour atteindre cette historique performance.

Josué AFLIYA

Le deal répugnant des chanteurs de louanges !
Prev Post Le deal répugnant des chanteurs de louanges !
Excelsior semper Excelsior !
Next Post Excelsior semper Excelsior !

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *