Lutte contre le chômage : Deux centres de formation désormais disponibles aux techniciens de terrain

  • 0
  • 38 views

Le Ministère de l’Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l’Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) en coopération avec les Centres de Formation des Créateurs d’Entreprises (CEFE) ont organisé, le mardi 26 novembre dernier au CEG Sainte Rita de Cotonou, une conférence sur la formation des créateurs d’entreprise.

«Créer des richesses et des emplois pour répondre à la persistance de chômage dans notre pays et à l’explosion de sous-emploi des jeunes ». Telle est la vision du Chef de l’État matérialisée par la mise en place des centres de formation des créateurs d’entreprise, informe le directeur de la Reconversion et de l’Insertion des Jeunes, Salomon Chabi, à l’entame de la cérémonie.
L’objectif de cette conférence s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation des jeunes sur les Centres de formation des créateurs d’entreprise. En présence d’un grand nombre d’élèves de première, des techniciens agricoles et des praticiens de terrain, le directeur de la Reconversion et de l’Insertion des Jeunes (RIJ) affirme que « les centres représentent des lieux où des jeunes qui ont auparavant reçu une formation professionnelle de base sont acceptés, formés et formatés pour qu’à leur sortie, ils puissent véritablement créer leurs entreprises » Au cours de cette séance d’information et de sensibilisation sur le CEFE, Mohamed Gibigaye, le Directeur de cabinet, agissant au nom de son ministre empêché, a montré aux participants qu’ils sont « détenteurs d’un savoir-faire professionnel et sanctionné par un diplôme et que ces centres ont pour vocation de créer des entrepreneurs modernes qui ont une feuille de route car sans ces entreprises, sans cette feuille de route, sans ces affaires, on n’est pas sûr d’être accompagné comme cela se doit. » Alors pour la phase pilote, deux établissements d’enseignement dont le lycée technique agropastoral d’Adjahonmè (Couffo) et celui de Banikoara (Alibori) sont retenus et vont contenir 300 candidats répartis équitablement entre eux (les deux centres). Les postulants pourront être admis à cette formation sur uniquement étude de leurs dossiers à compter du 26 novembre 2013 au 05 décembre 2013. La formation proprement dite démarre le 16 décembre prochain, annonce Salomon Chabi. En outre, pour ceux qui désirent s’auto-employer à l’issue de la formation, l’État a mis à leur disposition plus de 50 milliards de francs Cfa, précisent les organisateurs. Enfin, pour ce qui concerne les participants, ils ont souhaité que le népotisme et le régionalisme n’entravent pas cette salutaire initiative du Chef de l’État.

Maurice SAGBOHAN

La vie de l’école deux mois après la rentrée : Entre difficultés et évaluations
Prev Post La vie de l’école deux mois après la rentrée : Entre difficultés et évaluations
3ème Journée Internationale des Personnes Handicapées : L’Ambassade d’Allemagne soutient l’événement
Next Post 3ème Journée Internationale des Personnes Handicapées : L’Ambassade d’Allemagne soutient l’événement

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *