Manifestations scolaires au Burkina Faso : L’AESO fait des propositions de sortie de crise

  • 0
  • 83 views

Annulation pure et simple du décret portant réformes de l’examen du baccalauréat, maintien des deux sujets au choix en Histoire-géographie (HG) et en Sciences de la vie et de la terre (SVT), libération immédiate et sans conditions de tous les élèves détenus à la MACO et dans les autres lieux de détention, prise en charge complète des blessés par le gouvernement, réouverture immédiate du lycée Philippe Zinda Kaboré, arrêt immédiat des poursuites policières et des arrestations arbitraires, enfin, le respect des franchises scolaires. Tel est le chapelet d’exigences dressées par l’Association des Elèves du Secondaire de Ouagadougou (AESO) pour une décrispation de la crise qui perdure dans le secteur de l’éducation au pays des Hommes intègres.

C’était à l’occasion d’une conférence de presse animée par Madi Ouédraogo, le président de l’AESO, hier jeudi 27 mai 2021.

Pour rappel, ces évènements sont la suite des manifestations engendrées par la prise du décret portant modification du système éducatif au Burkina Faso. Selon lefaso.net qui a divulgué l’information, deux élèves sont décédés suite aux manifestations pendant que des centaines d’autres ont été blessés et huit autres mis aux arrêts par les forces de l’ordre.

Adjéi KPONON

Prev Post MESTFP : N’Golo KANTE est parmi nous !
Tchad : Le syndicat des enseignants déplore l’utilisation des gaz lacrymogènes dans les lycées
Next Post Tchad : Le syndicat des enseignants déplore l’utilisation des gaz lacrymogènes dans les lycées

Laissez un commenntaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Vous n'avez pas le droit de copier ce contenu !