Mesures sociales dans l’éducation : 10 milliards de Fcfa pour améliorer la situation des AME

  • 0
  • 156 views

Plus de 10 milliards de Fcfa. C’est le montant à décaisser chaque année sur le budget national, à l’exception du bénéfice de l’assurance-maladie et l’exemption des frais de scolarité, pour assurer les charges liées aux mesures sociales prises au profit des Aspirants au Métier d’Enseignant (AME).

A la faveur du Conseil des ministres  de ce lundi 18 mars 2024, ces enseignants AME vont voir leurs conditions de vie et de travail s’améliorer les mois à venir. Ceci passe par l’extension à douze mois de la prise en charge de leur rémunération à compter de la présente année scolaire, le bénéfice d’une assurance-maladie selon les modalités prévues pour les fonctionnaires, couplé à celui d’un congé de maternité pour les AME de sexe féminin.

Pour ce qui est de l’institution d’une prime d’engagement pour service d’intérêt national, un montant de 20 000 Fcfa par mois et par AME est prévu à compter du mois de mars 2024. Aussi faut-il souligner que les frais de scolarité pour les enfants des AME sont gratuits, à l’instar de ceux des enseignants fonctionnaires et contractuels de l’Etat.

« Par ailleurs, tenant compte des plaidoyers divers, le Conseil a accordé la réintégration des 175 AME qui, en 2021, s’étaient rendus coupables de démobilisation de leurs collègues ou l’absence au poste pour fait de grève, suspendus de ce fait par le ministère de tutelle », peut-on lire sur le relevé du Conseil des ministres.

Enock GUIDJIME

Lire aussi  Année scolaire 2023 -2024 : 16 666 AME déployés dans le Secondaire
Eloge de la nécrophagie
Prev Post Eloge de la nécrophagie
Pour faire connaître le Soja : Sébastienne Adjadogbédji du Groupe pépite d’or sort une autobiographie
Next Post Pour faire connaître le Soja : Sébastienne Adjadogbédji du Groupe pépite d’or sort une autobiographie

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *