Mise en œuvre de la Charte de Bonnes Pratiques : Les journalistes s’approprient l’outil

  • 0
  • 193 views

Présentation du projet 5013, exposé sur les arrêtés ministériels et la Charte de Bonnes Pratiques (CBP), cadres juridique et opérationnel de protection des enfants contre les abus sexuels au Bénin et, enfin, présentation du manuel des droits et devoirs de l’enfant en langues nationales du Bénin. Ce sont les quatre communications auxquelles ont eu droit les professionnels des médias des départements de l’Atlantique, du Littoral et de l’Ouémé dans le cadre d’un atelier de formation initié à leur intention le vendredi 3 novembre 2023. Objectif : les amener à s’approprier la CBP et de prendre des initiatives pour contribuer à la mobilisation des acteurs et de la population pour une meilleure protection des enfants. Cela, à l’initiative du Cercle International pour la Protection de la Création (CIPCRE-Bénin). « Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet Renforcement de la protection effective des élèves contre les abus sexuels par la généralisation de la Charte de Bonnes Pratiques (CBP) dans les établissements scolaires primaires et secondaires », a fait savoir Florent Bonou, le coordonnateur du projet.
En déroulant les deux premières communications, il a dévoilé l’objectif général du projet qui est de créer un environnement scolaire sûr et exempt de toute forme de violences existe pour les élèves des douze départements du Bénin. Il s’est ensuite penché sur les activités du projet et les stratégies de mise en œuvre. Les deux autres communications ont été présentées par Rose Aude Agwu, coordonnatrice de projet à CIPCRE-Bénin. Dans son intervention, elle a présenté les cadres juridiques internationaux, régionaux et nationaux de la protection de l’enfant. Quant au manuel, elle a informé qu’il a été conçu en quatre langues : le Fon, le Gun, le Yoruba et le Adja, conformément aux zones d’intervention du projet. Elle n’a pas manqué de préciser que des dispositions sont en cours pour une traduction dans d’autres langues avec l’appui des partenaires et d’autres ONG intervenant dans le domaine de la protection de l’enfant. Les débats qui ont suivi, ont permis aux participants de comprendre davantage les enjeux de la CBP et le projet.

Adjéi KPONON

Harcèlement scolaire : La France tire la sonnette d’alarme
Prev Post Harcèlement scolaire : La France tire la sonnette d’alarme
Salon national du Livre : La librairie à ciel ouvert du Bénin s’ouvre jeudi prochain
Next Post Salon national du Livre : La librairie à ciel ouvert du Bénin s’ouvre jeudi prochain

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *