Mise en œuvre du projet SEnS : La politique de manuel scolaire de l’ESG pré-validée

  • 0
  • 79 views

La salle des fêtes des Tours administratives de Cotonou a servi de cadre à l’atelier d’appropriation et de pré-validation du document de politique du manuel scolaire de l’Enseignement Secondaire Général (ESG), le mercredi 16 juin 2021. Cadres des ministères de l’éducation et du plan, Partenaires Techniques et Financiers (PTF), éditeurs et concepteurs de manuels scolaires et matériels didactiques, ont massivement répondu présents à cette session de travail, inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du projet Soutien à l’Enseignement Secondaire (SEnS).
A l’ouverture de l’atelier, André Adanyossi, Secrétaire Général du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (SG-MESTFP), a rappelé que « l’actuelle philosophie du manuel scolaire doit amener l’apprenant à comprendre la nature, l’environnement des métiers, les besoins du marché de l’emploi, les opportunités d’employabilité ». Pour y parvenir, précise le cadre, les manuels scolaires doivent initier les apprenants au langage de cet environnement d’employabilité, à la nature. Ainsi, pour le SGM, « cette politique ambitionne de garantir aux apprenants une formation de qualité en adéquation avec les besoins de développement du pays ».
En sa qualité de coordonnateur du projet SEnS, James Agbo a fait savoir aux participants que le document soumis à leur étude est l’un des outils fondamentaux que le ministère conçoit. Raison pour laquelle, il est inscrit dans la composante 1 du projet SEnS, l’objectif de renforcer le pilotage et la gestion du sous-cycle pour une expansion quantitativement et qualitativement soutenable du système.
Cette phase d’allocution achevée, les participants sont entrés dans le vif du sujet. Après la mise en place du présidium qui a été dirigé par Jérémie Dovonou, cadre de l’Institut National de l’Ingénierie de Formation et du Renforcement de Capacités des Formateurs (INIFRCF), une présentation du document de politique a été faite par Bessan Philippe Kakpo, expert national du projet SEnS. Cette communication a été suivie des questions des participants puis des travaux en groupes. Au nombre de cinq, chaque groupe a étudié un aspect du document. La synthèse de leurs échanges a été faite en session plénière, suivie de la formulation de diverses recommandations en vue de l’amélioration du document.

Adjéi KPONON

Craignant une période de soudure dans les vacances : Les aspirants appellent à l’aide le chef de l’Etat pour jouir des 12 mois sur 12 de salaire
Prev Post Craignant une période de soudure dans les vacances : Les aspirants appellent à l’aide le chef de l’Etat pour jouir des 12 mois sur 12 de salaire
Impact de la Covid-19 sur les Institutions et Fonds de formation en Afrique : Des résolutions adoptées à la 12ème AG du RAFPRO pour contrer la pandémie
Next Post Impact de la Covid-19 sur les Institutions et Fonds de formation en Afrique : Des résolutions adoptées à la 12ème AG du RAFPRO pour contrer la pandémie

Laissez un commenntaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Vous n'avez pas le droit de copier ce contenu !