Modification du PSE Post 2015 : Le processus de révision de l’éducation de base enclenché

  • 0
  • 37 views

Sous la présidence de Salimane Karimou, ministre des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP), le Groupe Local Education (GLE) s’est réuni en session extraordinaire le jeudi 23 Janvier 2020 à la salle de conférence Atacora de l’Infosec à Cotonou. L’objectif de la rencontre est de définir les actions à mettre en œuvre pour rendre opérationnelle l’extension de l’éducation de base jusqu’en classe de terminale.

Le processus d’extension de l’éducation de base de la troisième jusqu’en classe de Terminale est désormais enclenché. La session extraordinaire du Groupe Local Education, la première de l’année 2020, s’est penchée sur cette préoccupation qui agite l’opinion et l’actualité éducative depuis quelques semaines. Partenaires Techniques et Financiers, cadres et acteurs de la société civile intervenant dans le secteur de l’éducation au Bénin se sont retrouvés pour échanger sur les dispositions pratiques à mettre en œuvre en vue de l’extension de l’éducation de base jusqu’à la fin du second cycle du Secondaire. Après les mots de bienvenue de Raoul Atohoun, secrétaire technique permanent du PDDSE par intérim adressés aux membres du GLE pour la grande mobilisation à cette session extraordinaire, le ministre des Enseignements Maternel et Primaire et président du Groupe Local Education situe les participants sur les motifs qui militent en faveur de cette décision qui justifie la tenue de la session extraordinaire du Groupe Local Education. « Au regard de certains paramètres et en raison d’autres facteurs, le gouvernement béninois a décidé de procéder à un toilettage, mieux à une actualisation du PSE Post 2015 en vue de le conformer à la nouvelle vision : celle d’étendre l’éducation de base au niveau de la fin du second cycle, correspondant à la classe de Terminale », a indiqué le ministre Salimane Karimou. Quant au Dr Claudes Kamenga, représentant résident de l’UNICEF et vice-président du GLE, cette session intervient dans un contexte où de nombreuses réformes sont engagées pour opérationnaliser le PSE. « L’objectif de la session est de discuter avec les membres du GLE des raisons qui militent en faveur de l’extension de l’éducation de base en classe de terminale et surtout de déterminer ensemble les dispositions à prendre pour le toilettage du PSE relativement à cette vision du Gouvernement. Au nom des PTFs, nous renouvelons l’engagement à participer aux diverses réflexions pour donner corps à la nouvelle vision du Gouvernement », s’est-il engagé.

Du déroulement des travaux de la session …

A travers une communication présentée aux membres du GLE, le ministre Salimane Karimou explique, exemples à l’appui, les raisons qui justifient ce choix du gouvernement. Au nombre des motifs évoqués par l’autorité ministérielle, on peut retenir le coût exorbitant que la stratégie de l’EFTP a engendré en matière de construction d’infrastructures (lycées et centres de formation professionnelle et artisanale) pour réaliser l’ambition de scolariser 70% des apprenants dans le dispositif de l’EFTP ; l’âge précoce des élèves en fin de premier cycle de l’Enseignement Secondaire Général (13, 14 et 15 ans) qui ne favorise pas leur enrôlement dans le dispositif de l’EFTP qu’ils achèvent généralement avant 18 ans. Le risque paraît alors grand d’avoir des enfants mineurs sur le marché de l’emploi, ce qui est en porte à faux avec les lois et les conventions internationales ; le faible niveau d’acquisition des apprenants de la classe de troisième limitant ainsi leurs capacités d’assimilation des apprentissages à l’EFTP. La parole revenue à l’assistance pour le débat, les participants ont émis des réserves sur les implications que pourrait engendrer cette

nouvelle vision du gouvernement

.

Il s’agit notamment du caractère obligatoire de cette nouvelle approche de l’éducation de base étendue en classe de Terminale ; l’orientation des jeunes en difficultés scolaires à l’Enseignement Secondaire Général (ESG) dans le cycle professionnel ; l’orientation de l’apprenant de l’ESG vers les différentes séries ; la non réalisation d’une évaluation du PSE avant la prise de la décision de l’extension de l’éducation de base en classe de Terminale ; le lien à établir entre stratégie de l’EFTP en cours d’élaboration et la nouvelle vision ; la réadaptation du dispositif de communication avec les acteurs à la base en ce qui concerne la nouvelle vision ; la stratégie que le Gouvernement mettra en place pour réduire les exclusions qu’engendrerait la nouvelle vision surtout que dans le contexte actuel du secteur, un nombre important d’enfants sont hors de l’école ; la décision sur la mise en œuvre de la stratégie de l’ETFP ; l’alignement des PTFs par rapport à cette vision, vu que toutes leurs programmations ont été déjà faites par rapport aux dispositions du PSE en vigueur faisant la promotion de l’éducation de base en classe de Troisième. En réponse aux différentes préoccupations, le ministre a rassuré les divers intervenants que la nouvelle vision ne va pas entraver la mise en œuvre en cours du PSE et ne va pas changer fondamentalement son contenu.

Edouard KATCHIKPE

Face à l’installation de la famille Hounga dans l’enceinte du CEG du Lac : Les activités pédagogiques tournent au ralenti (La famille Hounga réclame son droit ; Justin Yaovi Sessou invite l’Etat à la reloger)
Prev Post Face à l’installation de la famille Hounga dans l’enceinte du CEG du Lac : Les activités pédagogiques tournent au ralenti (La famille Hounga réclame son droit ; Justin Yaovi Sessou invite l’Etat à la reloger)
Installation officielle du Conseil National de l’Education (CNE) : Le bébé attendu est né
Next Post Installation officielle du Conseil National de l’Education (CNE) : Le bébé attendu est né

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE