Nuit des Orchestres d’Afrique : Boncana Maïga et Fifi Finder célébrés pour leur impact sur la musique africaine

  • 0
  • 279 views

Fin de la 8e édition du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (MIA) qui a rendu un vibrant hommage au maestro Boncana Maïga du Mali et au guitariste béninois Fifi Finder. Retour sur les moments marquants de la « Nuit des Orchestres d’Afrique » du samedi 2 décembre 2023 à « fin pavé Fidjrossè ».

C’est la soirée apothéose de récompense des acteurs de l’ombre de l’industrie musicale africaine. Les projecteurs s’allument sur les passionnés de la musique, venus nombreux à la Nuit des Orchestres d’Afrique, avant de retourner éclairer la scène. L’artiste-chanteuse Aïcha Traoré de la Cote d’Ivoire prend le contrôle de la scène pour dérouler son concert en live avec l’accompagnement de l’orchestre Nova Vision Zik. L’invitée spéciale de la 8e édition du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (MIA), figure montante de la musique africaine embrase tout « fin pavé Fidjrossè » dans cette soirée du samedi 2 novembre 2023 pour ainsi baliser le terrain à la phase de délibération et de distinction. Le stress gagne les orchestres qui se sont challengés dans le cadre du concours des meilleurs instrumentistes d’Afrique dans les catégories du meilleur guitariste soliste, du meilleur pianiste, du meilleur instrumentiste à vent et de la meilleure composition 100% live. L’attente ne va pas être longue grâce à la clémence de Koné Dodo, président du jury et directeur du Palais de la culture d’Abidjan qui s’avance sur la scène pour proclamer les résultats. Il est accompagné des autres membres du jury qui sont Eric Tossou, Xavier Vodounhè et Mory Touré. Le verdict est rendu et tient compte de la notation du jury et de l’appréciation du public. L’orchestre Idzofu du Togo sort vainqueur dans la catégorie de meilleure composition 100% live et remporte un trophée, une attestation de reconnaissance et un chèque de $ 1000. Dans la catégorie du Prix spécial « Adépo Yapo » des orchestres traditionnels du Bénin, l’orchestre lauréat est Gbèvi Star, spécialisé dans le rythme Tchingounmin. La récompense dans cette catégorie est composée également d’un trophée, d’une attestation de reconnaissance et d’un chèque de $ 1 000. Les autres catégories sont restées sans distinctions faute de compétition.

L’orchestre Idzofu du Togo célébrant sa victoire

Boncana Maïga du Mali et Fifi Finder du Bénin honorés

La distinction des talents qui font la gloire de la musique africaine est un cheval de bataille pour Eurosia Groupe et Africa 2005 Bénin, les structures organisatrices du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique. Comme le veut la tradition, deux icônes de la musique africaine ont reçu les honneurs du comité d’organisation du festival. Il s’agit du maestro Boncana Maïga du Mali qui n’a pas pu effectuer le déplacement sur Cotonou et de l’arrangeur et guitariste béninois Fifi Finder. Le parcours des deux hommes et les actions menées pour impacter l’industrie musicale en Afrique ont été projetés au public présent à la soirée de clôture de la 8e édition du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique. En reconnaissance de ces mérites, les organisateurs du festival ont octroyé à Fifi Finder un trophée, une attestation et un chèque de $ 1000.
« Ce jour marque un déclic pour moi en vue de relever d’autres défis plus grands pour la musique béninoise. Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier les artistes avec qui je travaille. Il n’y a pas d’arrangeurs sans artistes. Cette distinction, c’est aussi pour eux », a confié Fifi Finder tout souriant.

Impressions de quelques participants

Florent Couao-Zotti, conseiller technique du ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts

« Je voudrais dire au comité d’organisation toute mon admiration et celle de l’administration de la culture »

«Les instrumentistes sont des personnes qui sont toujours dans l’anonymat. C’est une chaîne de métiers qui s’exerce pour produire de meilleurs résultats. C’est encore plus important que nous célébrons ces gens qui, à travers leurs notes, produisent de bons sons pour créer une harmonie et faire vivre la musique et l’art. Cette initiative a été créée depuis huit ans et a fait défiler un certain nombre de personnalités du monde de la musique. Je voudrais dire au comité d’organisation toute mon admiration et celle de l’administration de la culture qui entend soutenir toute initiative entrant dans le cadre du rayonnement de la culture au Bénin. Ce rayonnement peut être observé tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Bénin. Je voudrais souhaiter que l’implication du ministère soit encore plus palpable et que les années à venir, nous ayons un podium encore plus relevé, des installations plus conséquentes qui fassent venir énormément de monde. »

 

Sessi Tonoukouin, coordonnateur général du festival MIA

« C’est un pari parce que ce n’était pas gagné d’avance. Je pense que nous l’avions gagné »

«Je voudrais dire merci à tous ceux qui nous ont accompagnés, tous ceux qui ont cru en nous et qui nous ont permis d’égrener chaque jour, les différentes activités inscrites dans la programmation de cette édition du festival. Nous avions passé de belles soirées mais nous avions également passé des moments tumultueux avec des aléas de la nature. Ce soir, nous avons bien terminé. C’est pour moi l’occasion de remercier des illustres personnalités qui ont cru en nous et qui malgré tout ce que nous avions eu comme imperfections, ne manquent de nous donner du courage pour continuer ce pari. C’est un pari parce que ce n’était pas gagné d’avance. Je pense que nous l’avions gagné. »

Edouard KATCHIKPE

Assainissement de l’environnement médiatique : L’ODEM en guerre contre l’usurpation de titre de journaliste
Prev Post Assainissement de l’environnement médiatique : L’ODEM en guerre contre l’usurpation de titre de journaliste
Mécanique Automobile au lycée ASBA :  Une filière pour la formation de main d’œuvre qualifiée
Next Post Mécanique Automobile au lycée ASBA : Une filière pour la formation de main d’œuvre qualifiée

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *