Occupation des élèves et écoliers pendant les vacances : Les deux faces d’une vie d’apprenants

  • 0
  • 43 views

Le repos physique et intellectuel est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme de l’être humain. C’est pourquoi, après neuf mois de travail intellectuel, les apprenants ont besoin de se refaire une nouvelle santé physique, psychique et intellectuelle en faisant reposer leur corps pour un nouveau rebondissement. A quelles activités s’adonnent les apprenants vacanciers ? Comment s’occupent-ils en attendant la reprise du chemin des classes ? Ces interrogations légitimes ont conduit votre journal Educ’Action à descendre sur le terrain et voici le constat qui découle de cette petite enquête…

‘‘Après l’effort, le réconfort ‘’, dit l’adage. Il y a quelques semaines, écoliers et élèves étaient dans les salles de composition pour se soumettre à une évaluation des notions théoriques et pratiques acquises au cours de l’année scolaire. Passés ces moments de grand stress, ils jouissent aujourd’hui des vacances. Préoccupé par les activités qui occupent les écoliers et élèves au cours de ces périodes de vacances, Milriche Adjélé, élève en classe de 4ième au Cours Secondaire Notre Dame des Apôtres de Cotonou, rencontrée à son domicile, confie qu’elle se réveille tardivement tous les jours. « Après que je me sois levée de mon lit dans les environs de 10 heures, je vaque à mes occupations à savoir : balayer ma chambre, faire la lecture et écrire mon livre », ajoute-t-elle. Toutefois, un projet de vacances est en cours de préparation. « J’attends les résultats de ma sœur pour qu’à deux, nous allions passer, à partir du mois de juillet, deux semaines au Nigéria, une semaine chez notre oncle et une autre semaine chez notre grand-mère », détaille-t-elle. Le voyage, c’est aussi la distraction favorite de Sonia qui passe en première série A. Elle informe du contenu de ses projets de vacances: « Pour ces vacances-ci, j’irai à Lomé passer un peu de temps avec mes cousines qui sont là-bas. Elles me feront découvrir la ville, les coins chauds de Lomé, assiganmè et autres. Avant de revenir, on fera un tour au Ghana puisque ce n’est plus tellement loin ».
Odette Antoine, âgée de 9 ans, vient de subir les épreuves du CEP et attend avec impatience les résultats pour son départ en vacances. « Si les résultats tombent cette semaine, la semaine qui suit, je pars en vacances. Je ne compte pas faire les cours de vacances. Je vais profiter de cette période pour me reposer », renseigne l’écolière du complexe Zéphérino, parlant de son programme pour les vacances. Tout comme Odette Antoine, Lydie candidate au BEPC 2016, a sa petite idée sur la programmation qui est la sienne pour ces vacances. « Moi je suis allée au BEPC, ça s’est bien passé, j’ai bien composé et en attendant les résultats, il faut que j’évacue le stress emmagasiné au cours de l’année scolaire. Je compte rattraper les nouvelles séries (films) que je n’ai pas pu regarder à cause des études et aussi aller à la plage. J’ai déjà pris le rendez-vous de «yellow summer» et du village de vacances (divertissements organisés chaque vacance à la plage pour les jeunes) que je ne rate jamais ». Par contre, certains apprenants qui se disent être en vacances sont totalement déçus par le comportement de leurs parents. « Mes parents m’ont interdit de sortir. Ou bien plus précisément, je ne dois pas aller loin, car je dois veiller sur mes deux petites sœurs », fustige Yomy Libasky, visiblement attristé comparant les exigences de ses géniteurs aux attributions qui reviennent aux gardiens de maison. D’autres parents ont organisé ou planifié la gestion des vacances de leurs progénitures. Charbelle Lawson, mère d’une fille de 9 ans raconte : « … J’ai mis l’accent sur l’étude et amusement de mon enfant pendant ces vacances-ci. Je lui permets de regarder la télévision, surtout les dessins animés comme elle a l’habitude de le faire. Mais je ne définis pas l’heure à laquelle elle peut regarder la télévision. Ce que je fais est que je lui donne des tâches à effectuer au cours de la journée. Donc, il lui revient de s’organiser », explique Charbelle Lawson qui poursuit qu’elle dispose d’un livre de contes qu’elle doit lire et lui en faire un résumé sommaire le soir. Certains parents font l’option de la sédentarisation pour leurs enfants. Ils préfèrent que leurs enfants soient proches d’eux. Plusieurs arguments sont avancés pour justifier cette option. Ils y vont de l’éducation de l’enfant à l’attention attendue de la famille d’accueil vis-à-vis de l’enfant. « Pendant les vacances, mes enfants ne vont nulle part. Nous restons ensemble à la maison pour former une famille. Si quelqu’un a envie de quelque chose, il m’informe et si j’ai les moyens, je le lui achète », déclare Roger Agbovou, très satisfait des résultats de ses deux enfants qui passent toutes deux en classes supérieures. A l’opposé de ceux qui jouissent à fond des loisirs et voyages, d’autres élèves aux parents moins fortunés ne connaîtront pas cette même joie. Ils sont un certain nombre à aller à l’assaut de petits jobs de vacances, le temps de se procurer un peu d’argent, histoire de préparer la nouvelle rentrée. De la vente de portables aux billets de loterie, tout est bon pour se faire de l’argent, témoignent quelques-uns rencontrés dans la ville qui ont requis l’anonymat. L’un dans l’autre, des enseignants recommandent des loisirs sains aux enfants à travers des conseils avisés et des leçons de vie tirées du quotidien.

Des loisirs sains …

Les vacances constituent une occasion pour certains élèves de s’adonner à des activités pas trop commodes. Ghislain Glèlè Agbidinoukoun, un enseignant approché, donne des conseils aux apprenants sur les loisirs à faire pendant les vacances. « Nous savons tous que ce sont les vacances et nos apprenants sont à la maison. Pour ne pas être ennuyés, nous leur recommandons l’autorisation des parents pour leur permettre d’assister par moment aux spectacles qui ont lieu sur les places de spectacle comme le hall des arts, le stade de l’amitié et autres. Ensuite, qu’ils fassent des activités comme les concours de lecture ou d’écriture parce que ça les distrait et les instruit en même temps. Le professeur de Mathématiques Dieudonné Ablessou, a, lui aussi, son avis sur la question: « Ils doivent éviter de se livrer à certaines activités parallèles aux études. Les parents doivent leur éviter d’aller vers les jeux malsains comme le babyfoot et certains jeux électroniques. Certes, ce sont les vacances et ils doivent se distraire, mais il faut qu’ils pratiquent le sport, les matchs de football, par exemple. Nous demandons aux parents de suivre particulièrement les jeunes filles de façon attentive pendant ces vacances-ci », sont des suggestions émises par l’enseignant à l’adresse des parents en raison des forts taux d’abandon enregistrés chaque année dans le rang des filles.

A la préparation de la nouvelle année scolaire …

Les vacances sont aussi une occasion pour les élèves qui passent en classes supérieures de se préparer pour la nouvelle année scolaire qui s’annonce. Se familiariser avec ce qui les attend dans quelques semaines à la rentrée, notamment pour ceux qui se retrouvent en classes d’examens. Une fois le repos mérité passé, place aux cahiers et le moyen utilisé varie d’un apprenant à un autre. Mais la plupart se tourne vers les cours de vacances qui foisonnent. Léon, Directeur d’un établissement d’enseignement privé évoque les bienfaits de ces cours de vacances pour les apprenants: « Juste après les examens pour ceux qui y sont allés et bien avant pour les autres, les élèves font souvent le vide dans leurs têtes. Ils s’adonnent aux loisirs (télévision, promenade et autres activités) le premier mois surtout. Donc, les cours de vacances viennent les rappeler à l’ordre en quelque sorte, les préparer à suivre les pas dès les premiers jours de la nouvelle année scolaire. Au cours de vacances, on aborde surtout les tout premiers chapitre de l’année scolaire à venir ». Dieudonné Ablessou pense qu’il revient aux parents de choisir avec soin le lieu où les enfants doivent suivre ces cours. « Les cours de vacances, ce n’est pas mal. Cela permet aux élèves de se préparer pour la rentrée à venir, mais il faut choisir les endroits où il y a du sérieux parce que nous constatons avec amertume qu’à certains endroits, ces cours sont bâclés », avertit-il.

Rodrigue AGBLO (Stg) & Maurice SAGBOHAN

Œuvre sociale au profit des enfants et personnes handicapés : ‘‘Afrique Décide Ong’’ dote le centre Bethesda de Lokossa d’un dortoir entièrement rénové
Prev Post Œuvre sociale au profit des enfants et personnes handicapés : ‘‘Afrique Décide Ong’’ dote le centre Bethesda de Lokossa d’un dortoir entièrement rénové
Promotion de l’excellence en milieux universitaires : Les majors des universités publiques recompensés
Next Post Promotion de l’excellence en milieux universitaires : Les majors des universités publiques recompensés

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *