ODEM : bienvenue dans l’amoralité et le chaos !

  • 0
  • 24 views

J’ai décidé malgré moi d’écrire sur la déontologie et l’éthique ou tout simplement la morale ! Les esprits bien-pensants à l’intelligence suprême, seront prêts à me donner une leçon sur ces mots et leurs différences essentielles au lieu de faire attention à l’essentiel. Notre société actuelle s’intéresse -t-elle à la morale ? Pour être plus clair : avez-vous l’impression que le politique, le grand financier voire le pasteur, se fonde sur la morale pour conduire ses activités ?
Vous rendez-vous compte que la morale est la chose la plus partagée au monde, mieux encore que la religion dont elle est le fondement ! Mais, à bien y regarder, elle est utilisée, manipulée et travestie à travers le temps et l’espace. Qu’on ne vous trompe pas ! A travers les différentes cultures, on retrouve la même morale, les mêmes principes, par-delà le milieu qui l’adapte et le régule et le temps qui le fortifie ou le déconstruit. Vous verrez les mêmes principes de comportement que les livres saints ont popularisé à travers les dix commandements.
Certaines gorges chaudes à travers le monde, chercheront à vous faire croire que les pays notamment africains, n’ont pas cette morale avant l’arrivée d’une certaine civilisation à travers des preuves comme la polygamie. C’est évidemment faux ! Et encore plus de nos jours, la morale doit être questionnée, re-identifiée et sauvée s’il en reste quelque chose.
L’ODEM m’a posé un réel problème ! Qui sont ceux qui ont osé soutenir et élire un véritable Président. Depuis quelques jours, je me suis dit qu’ils étaient imprudents ! Ce monsieur, il est vrai, est un être humain fait beaucoup de faiblesses mais tout le monde devrait connaître qu’il a une seule force : croire encore en l’existence de la morale et des principes. Ce qui va nous priver, nous qui aimons les reportages dodus, les missions juteuses pour soutenir en une du faux et qui sommes prêts à tout pourvu que ça rapporte de l’argent. J’avoue : je vais vers la misère et ça ne me plait pas. A notre misère intellectuelle, nous journaleux, va s’ajouter la perte des miettes faciles et délicieuses qui fournit la bière et quelques plaisirs rapides et malheureusement factices.
Pouvions-nous changer ? Non ! Devions-nous changer ? Pourquoi ? C’est une pente facile qui a quand même fait quelques milliardaires ayant déterré de gros scandales. Nous attendons que l’ODEM, ce grand machin, nous prouve quelque chose. S’il le fait, nous le suivrons. Mais une chose, importante, insistante demeure : avec quoi va-t-on remplacer les bonbons ?
En fait, de nos jours, il y a un système qu’il faudra décrypter pour avancer. Nous sommes dans une société qui, en même temps qu’il prône la morale à travers les religions, met en place les droits de l’homme, les structures de défense de la femme etc., promeut et compromet la morale de diverses façons. On se retrouve avec deux groupes d’hommes dans la société qui contribuent différemment à la morale et son corollaire la religion : tandis que la majorité des individus donnent leur cœur, les nantis donnent juste de l’argent et des moyens. Les premiers croient sincèrement et les seconds ne respectent ni morale, ni religion qu’ils savent contrôler.
Dans la société actuelle, c’est celui qui a le pouvoir qui dicte La vérité. La morale concerne les individus qu’il manipule à longueur de journée, créant les guerres profitables aux vendeurs d’armes et autres industriels et nous imposant un soutien inconditionnel. Nous sommes donc dans une société amorale qui se nourrit du chaos. Tandis que nous avions peur, faim et froid, on nous montre le bien à savoir l’Ukraine contre le mal c’est-à-dire la Russie. Nous avions choisi notre camp : ni pour l’un, ni contre l’autre, juste pour nous ! En ce moment, les affaires continuent de marcher et des milliards de dollars sont injectés facilement en Ukraine. Et pourtant, aucun pays ou groupement de pays de l’Afrique de l’Ouest n’a reçu, une seule fois un milliard de dollars pour aider au développement !
Et que vient faire l’ODEM dans tout cela ? Il s’agit d’œuvrer pour prouver qu’il peut exister dans ce monde terrible et nous réapprendre à aimer la morale. L’élection d’un président de qualité est la première victoire ; nous attendons maintenant le reste !

Maoudi Comlanvi JOHNSON, Planificateur de l’Education, Sociologue, Philosophe

Compétence parentale à Godomey : VESOS Abomey-Calavi renforce une trentaine de femmes et d’hommes
Prev Post Compétence parentale à Godomey : VESOS Abomey-Calavi renforce une trentaine de femmes et d’hommes
Investiture de la 9e mandature de l’ODEM : Des chantiers déjà en vue pour redorer le blason de la presse béninoise
Next Post Investiture de la 9e mandature de l’ODEM : Des chantiers déjà en vue pour redorer le blason de la presse béninoise

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE