Pour faire connaître le Soja : Sébastienne Adjadogbédji du Groupe pépite d’or sort une autobiographie

  • 0
  • 109 views

Après avoir passé quatre décennies à vulgariser le Soja, Sébastienne Avouzoukan Adjadogbédji, présidente directrice générale du Groupe pépite d’or, a souhaité laisser un héritage à la postérité. Elle a procédé, hier, samedi 16 mars 2024, au lancement de son livre intitulé : « Quarante ans de vulgarisation du Soja et des foyers économiques (1984-2024)». La cérémonie de lancement de ce livre, une autobiographie de 122 pages, a lieu à l’Institut Pontifical Jean-Paul 2 en présence des parents, allies et des universitaires. Paru aux éditions Prisaintes, ce bouquin, teinté de témoignages et de lettres, vient montrer les bienfaits du Soja dans la vie de l’homme. « Trois raisons qui nous ont amenés à travailler avec l’auteure. La première raison, c’est la Providence. La deuxième raison, c’est que l’œuvre répond à notre ligne éditoriale et avec aisance, nous pouvons lire le livre. Et la troisième raison, c’est que l’auteure est une femme battante », dira le Dr Eric Adéromou, l’éditeur, donnant ainsi les raisons qui ont milité en faveur de l’édition du livre de Sébastienne Avouzoukan Adjadogbédji.

Bruno Gnidehoué, directeur du centre Label Bénin est le présentateur, pour la circonstance, de l’ouvrage. « Dans ce livre, il y a l’histoire, des témoignages, des lettres. Il est écrit dans un registre lyrique et épique.  Quand je prends l’œuvre, je dirai que c’est une autobiographie. Elle est composée de 03 parties. Chaque partie est subdivisée en chapitre. La première partie aborde le Soja, la deuxième partie met l’accent sur la culture du Soja et la troisième partie parle de son entreprise ».

L’auteure, dans sa prise de parole, a renseigné sur la source de l’écriture de ce livre. Depuis le premier jour où j’ai eu l’idée de vulgariser le Soja à cause de ses valeurs nutritives et thérapeutiques, explique Sébastienne Avouzoukan Adjadogbédji, l’auteure, pour sauver des vies humaines, l’idée d’écrire le livre est née. Elle ajoute : « L’idée n’a jamais cessé de grandir en moi. Pour parfaire une idée, il faut l’écrire pour que la postérité s’en approprie pour continuer. Car, l’homme ne demeure pas éternellement mais les œuvre demeurent éternellement ».

Lire aussi  La Virgule Littéraire de ce 28/03/2024

Témoignages des proches de l’auteure, animation culturelle sont les autres activités ayant marqué le lancement de ce livre. Lequel livre est en vente à 5.000 f cfa dans les librairies.

Enock GUIDJIME

Mesures sociales dans l’éducation : 10 milliards de Fcfa pour améliorer la situation des AME
Prev Post Mesures sociales dans l’éducation : 10 milliards de Fcfa pour améliorer la situation des AME
Pour la diversité et l’inclusion dans la société : Nécessité d’une éducation à la tolérance
Next Post Pour la diversité et l’inclusion dans la société : Nécessité d’une éducation à la tolérance

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *