Pour la formation des futurs enseignants de l’EFTP : Le Bénin fait un pas de géant à l’ENSET

  • 0
  • 200 views

Sous le doux soleil de Lokossa, le matin du 29 septembre 2023, tenues endimanchées, personne n’a voulu manquer à l’appel ce jour historique. Venus des quatre coins du Bénin, autorités administratives, politiques, traditionnelles et réligieuses ont tous répondu à l’appel de l’équipe rectorale de l’Université Nationale des Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques (UNSTIM) d’Abomey pour la réception officielle des nouvelles infrastructures de l’Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique (ENSET) de Lokossa.

«Nous n’avons pas eu la chance que vous avez. Le Gouvernement se bat chaque jour pour que vous soyez dans de meilleures conditions. Je suis certain que quand vous allez sortir de l’ENSET, vous aurez du travail. Ce ne sera pas comme par le passé. Bon courage ! Prenez votre formation au sérieux et prenez soin de ces équipements. » Comme un père de famille soucieux de l’avenir de ses enfants, Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’État, chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale, a prodigué de sages conseils aux élèves-professeurs de l’ENSET, assis devant les nombreux ordinateurs flambant neufs de la nouvelle salle informatique de l’établissement. Comme lui, tous ceux qui ont marqué cet évènement de leur présence ont découvert et touché du doigt les infrastructures et équipements du nouveau joyau, après la cérémonie officielle de réception.

Les nouveaux tracteur, moissonneuse-batteuse et bus de l’ENSET

Le bébé tant attendu de la coopération entre le Bénin et la BADEA est né…

Les petits pas ont été mis dans les grands pour marquer cette cérémonie fort simple. En effet, avec l’appui de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), les fruits ont tenu la promesse des fleurs, car l’ENSET présente désormais un nouveau visage. « Un bloc administratif de 30 bureaux, 2 blocs pédagogiques de 150 places chacun, une bibliothèque qui sert de salle de lecture et de recherche de 30 places, une salle informatique de 80 ordinateurs, six ateliers pour la pratique, un local pour transformateurs et groupes électrogènes, 855 tables et chaises, 310 armoires de rangement, 169 ordinateurs de bureau, 66 onduleurs, 39 imprimantes-copieurs, 4 vidéo-projecteurs, un mini-bus, pour les sorties pédagogiques, un véhicule pick-up, un tracteur avec accessoires, une moissonneuse batteuse à maïs, riz, soja, blé », a cité la professeure Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Avec cette dotation, l’ENSET a un nouveau souffle de vie qui lui donne les ressources nécessaires pour être l’un des fers de lance de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de l’Enseignement et la Formation Technique et Professionnelle.

Les élèves-professeurs de l’ENSET fiers du nouveau visage de leur établissement

… Pour un nouveau départ sur le chemin du Bénin révélé…

Vêtus de leur uniforme, en présence de leurs enseignants, les étudiants de l’Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique (ENSET) n’ont pas caché la joie qui se lisait finement sur leurs visages. La joie est totale et nourrit par de nombreux applaudissements lorsque Marius Kpadonou, leur porte-parole, se dirige vers le pupitre pour prononcer son allocution. Car ils sont bien conscients d’un fait : c’est désormais un lourd passé qui entre dans les annales de l’histoire. « Avec deux blocs pédagogiques de type R+1 chacun, équipés de systèmes de vidéos-projecteurs, fini les cours dans les écoles primaires publiques ! Avec les laboratoires, ateliers et machines agricoles, fini le cours sans travaux pratiques ! Avec le bus flambant neuf, fini la formation sans sortie pédagogique ! Avec les salles informatiques multimédia dotées de 80 ordinateurs neufs, nous ne serons plus des analphabètes du numérique ! Nous avons désormais à notre disposition des salles de classe et l’équipement nécessaire pour poursuivre une formation de qualité », a énuméré le jeune Marius, la voix pleine d’énergie. Il n’a pas manqué de remercier tous ceux qui ont fait de ce rêve, une réalité.
Au nom du recteur de l’UNSTIM, le professeur Aristide Comlan Houngan, vice-recteur chargé de la recherche universitaire a abondé dans le même sens tout en reconnaissant que ces infrastructures et équipements ont une véritable bouffée d’oxygène pour les enseignants et élèves-professeurs. Face aux autorités et invités, il a souligné que ces infrastructures académiques et pédagogiques équipées permettront à nos enseignants de dispenser des cours plus interactifs et plus pratiques. « Les nouvelles installations nous offriront la possibilité de mener des formations pratiques qui permettront aux étudiants de développer des compétences professionnelles de manière plus efficace. Ces formations conduiront également à des diplômes de qualité supérieure qui permettront à nos diplômés d’entrer sur le marché de travail avec des compétences techniques de pointe », s’est réjoui le vice-recteur.

… Avec des gestes forts

Sous la conduite des dirigeants de l’ENSET et des responsables des entreprises engagées dans les travaux, tous ont eu droit à une visite guidée des infrastructures. Elle a été ponctuée de gestes symboliques de réception des matériels, de démonstrations d’usage des équipements et d’échange avec des apprenants en pleine séance de travaux pratiques. Sous le ciel clément, attachés à la pédagogie par l’action et à l’engagement du Gouvernement pour un Bénin vert, les deux ministres ont chacun planté un arbre, signe du renouveau de l’ENSET.

 

Programme spécial cantines scolaires : La municipalité de Porto-Novo appuie dix nouvelles EPP
Prev Post Programme spécial cantines scolaires : La municipalité de Porto-Novo appuie dix nouvelles EPP
8e colloque international de l’UAC : Les savoirs endogènes bientôt intégrés aux curricula universitaires
Next Post 8e colloque international de l’UAC : Les savoirs endogènes bientôt intégrés aux curricula universitaires

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *