Pour leurs brillantes performances au Bac 2023 : Les meilleurs bacheliers récompensés

  • 0
  • 220 views

Deux motos neuves, cinq bourses d’une valeur de 600 000 francs CFA, des ordinateurs portatifs, des kits de connexion internet, des bons de formation, une parcelle, des bons d’assurance et des attestations de reconnaissance de mérites. Ce sont les récompenses octroyées à 91 brillants bacheliers du Bénin parmi les 371 ayant obtenus la mention ‘‘Très Bien’’ cette année. Le mardi 10 octobre 2023, à la salle bleue du Palais des Congrès de Cotonou, la nation béninoise a témoigné, aux brillants bacheliers, sa reconnaissance et gratitude pour l’excellence et les prouesses réalisées. Devant parents et acteurs de l’éducation, les lauréats ont été honorés dans diverses catégories que sont : les premiers de chaque département, les trois premiers de chaque série, les dix premières filles, les meilleurs bacheliers personnes handicapées. L’innovation de cette année, c’est la mutualisation des efforts des acteurs en une initiative commune de récompense des meilleurs bacheliers pour plus d’impact. Meilleur bachelier à une époque où une pareille initiative n’existait pas, Espéran Padonou, directeur exécutif de la Fondation Vallet sous l’égide de la Fondation de France et président de l’ONG Benin Excellence confie que c’est une fierté de s’associer au Ministère de l’Enseignement Supérieur dans l’organisation de cet événement.
« Cette année, nous avons connu des mentions assez étonnantes. Je voudrais féliciter les parents qui étaient présents à tous les niveaux où la performance de leurs enfants est interpellée. Je voudrais saluer également tout le corps enseignant qui nous a offert la possibilité de poursuivre votre formation dans la sérénité pour revenir avec de grands résultats », a martelé Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, pour faire un clin d’œil à tous ceux qui ont contribué à ces performances. A l’endroit des lauréats, l’autorité ministérielle invite à maintenir le cap de l’excellence durant le cursus universitaire, à éviter les pièges de recherche de gains faciles, du plaisir sans travailler et de la cybercriminalité. « Vous allez entrer dans un autre milieu et vous allez devoir vous ajuster. Nos universités vous ouvrent leurs portes tout en vous assurant un très bon moment, un bon séjour sur leurs sites universitaires », a-t-elle adressé aux futurs étudiants.
La veille, 20 d’entre eux ont pris part à un dîner organisé par la ministre et de nombreux partenaires.

La ministre Eléonore Yayi Ladékan (entourée des partenaires de l’évènement et des membres de son cabinet) s’adressant aux 20 meilleurs au Bac et à leurs parents

La crème de la crème au Bac 2023 festoie autour d’un dîner

« Cette initiative que nous avons, produit déjà des fruits. Nous avons vu le nombre des meilleurs connaître une croissance. De 51, nous sommes allés rapidement à 70 puis à 100, et après à 200. Nous en sommes aujourd’hui à 371 mentions ‘‘Très bien’’. Bravo ! », a déclaré Eléonore Yayi Ladékan, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, devant le groupe constitué des 20 meilleurs au Bac 2023. Il s’agit des premiers sur le plan national et dans les filières qui ont dîné avec la ministre dans la soirée du lundi 9 octobre 2023 à l’hôtel Novotel de Cotonou.
Avant de passer à table, les nouveaux bacheliers ont découvert les filières porvoyeurs, notamment dans le domaine des technologies, et les nombreuses mutations que ces technologies vont provoquer dans le monde. « J’imagine que vous avez entendu parler de la blockchain, du web 3, de l’intelligence artificielle, de Chatgpt. Toutes ces technologies vont profondément changer notre société, notre manière de vivre, de travailler, de nous soigner. On va communiquer avec les machines. Aujourd’hui c’est l’ordinateur, dans quelques années, ce sera les robots, la nanotechnologie. Pour s’y préparer c’est maintenant. On parle beaucoup de l’intelligence artificielle, mais il y a aussi la programmation, la robotique, la cybersécurité, l’analyse des données, les drones, la nanotechnologie, la biotechnologie », a fait savoir Johanne Bruffaerts, directrice d’Epitech-Bénin. Ils ont aussi été informés des possibilités d’étudier en France grâce à Campus France.
Pour avoir une véritable idée des études en France, Espéran Padonou, directeur exécutif de la Fondation Vallet, a levé un coin de voile sur ses expériences dans l’Hexagone. « Il est très important d’être bien informé. J’avais des camarades dont les parents avaient plus de moyens mais qui malheureusement n’avaient pas été guidés vers des formations de qualité, et qui ont été vers des formations moins prestigieuses », a-t-il martelé, pour insister sur la qualité de l’information dans le choix des filières.
Les nouveaux bacheliers ont saisi l’occasion pour poser diverses questions auxquelles la ministre a répondu. Ils n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance à son endroit et à toute son équipe. La soirée s’est achevée autour d’une agappe fraternelle sous les couleurs artistiques de l’Ensemble Artistique et Culturel des Etudiants (EACE).

Adjéi KPONON & Edouard KATCHIKPE

Journée du mérite édition 2023 : L’Université de Parakou célèbre ses meilleurs acteurs
Prev Post Journée du mérite édition 2023 : L’Université de Parakou célèbre ses meilleurs acteurs
Femme en état de grossesse : Les aliments prioritaires pour le bien-être de l’enfant
Next Post Femme en état de grossesse : Les aliments prioritaires pour le bien-être de l’enfant

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *