Pour plus de vocation dans les filières scientifiques : Les jeunes filles de Lokossa sensibilisées

  • 0
  • 121 views

«Cette sensibilisation m’a permis d’une part, d’avoir une idée plus claire de ce que je veux faire comme métier. D’autre part, j’ai été renseignée aujourd’hui sur les besoins en technologie, surtout au Bénin. Et pour finir, j’ai réalisé à travers les propos des uns et des autres que la science ne peut évoluer sans la littérature de même que la littérature sans la science. » Tout comme Grâce Kitcho, élève en classe de 1re D au Lycée des jeunes filles du Mono et du Couffo à Lokossa qui vient ainsi de s’exprimer, elles sont environ 200 élèves filles de ce lycée à bénéficier d’une séance de sensibilisation, hier lundi 06 novembre 2023. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que ces lycéennes ont pris part, au sein de leur établissement, à cette initiative mise en œuvre dans le cadre du projet KIDsVAI dans le Mono. Placée sous le thème « Les filles du Mono s’engagent dans les sciences, technologies ingénierie et mathématiques », cette sensibilisation portée par Youth for Challenge en collaboration avec WOMENVAI, vise à susciter plus de vocation pour les sciences dans le rang des filles.
Avant le démarrage de la sensibilisation proprement dite, François Hounyèmè, le président du comité d’organisation de Youth for Challenge, a rappelé aux filles combien elles sont importantes pour l’avenir du pays. Lequel ne peut être possible que grâce aux sciences, notamment à l’intelligence artificielle. Prenant à cœur cette activité, la proviseure du lycée, Edwige Agossou, a attiré l’attention sur le manque criant des filles dans les séries scientifiques avant d’inviter ces dernières à une écoute attentive du message apporté par les organisateurs. A sa suite Hubertine Adissoda, la représentante du maire de Lokossa. Elle a exhorté les filles à aller vers les filières scientifiques afin que d’ici quelques années l’on puisse citer des femmes béninoises comme inventrices.
« Nous avons décidé de promouvoir les sciences, technologies, ingénierie et mathématiques surtout dans les milieux ruraux et auprès des femmes pour que tout comme les autres femmes des grandes villes, elles aient accès à la bonne information sur les filières de pointe, les domaines d’avenir et l’importance de pourquoi il faut s’engager dans ces domaines », a renseigné Lauréano Bèdè, le directeur exécutif de Youth for Challenge. A côté de la sensibilisation théorique, un atelier pratique de conception d’un jeu sur la base d’un circuit électrique a permis aux filles des classes de 6e, de toucher du doigt, les réalités scientifiques. Expériences professionnelles contées par des femmes scientifiques pour faire naître des vocations, orientations professionnelles, questions réponses sont autant d’activités ayant meublé cette activité de sensibilisation.

Estelle DJIGRI

Harmonie Adjadohoun, assistante sociale : « Il faut une personne ayant l’expérience de la maternité pour répondre aux besoins du bébé orphelin »
Prev Post Harmonie Adjadohoun, assistante sociale : « Il faut une personne ayant l’expérience de la maternité pour répondre aux besoins du bébé orphelin »
La question mathématique !
Next Post La question mathématique !

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *