Préoccupé par le suivi sanitaire des enfants : Le Village d’enfants Sos Abomey-Calavi forme des familles Pfo sur l’importance des vaccinations

  • 0
  • 100 views

Le Village d’enfants Sos Abomey-Calavi à travers son Programme de famille d’origine (Pfo) a formé les parents bénéficiaires du programme sur le suivi vaccinal des enfants. Plus d’une quarantaine de familles ont pris part aux enseignements donnés par Amélie Vissoh, formatrice et sage-femme à l’hopital de zone d’Abomey-Calavi.

Donner d’une part le savoir aux femmes sur l’intérêt de la vaccination pour la mère et pour le bébé et aider d’autre part ces femmes à respecter le calendrier vaccinal. C’est l’objectif de la cérémonie qui part d’un constat selon lequel beaucoup de mères, après s’être rendues à l’hôpital pour les premiers vaccins faits à leurs enfants, négligent le reste du suivi vaccinal. Il s’agit précisément des enseignements sur les vaccins de pèse, renseigne la formatrice. « Nous avons parlé des avantages et des dispositions qu’elles doivent prendre pour ne pas manquer aux rendez-vous », a expliqué Amélie Vissoh, formatrice qui informe qu’au cours de la même séance, les vaccins cibles qu’il faut nécessairement faire aux enfants âgés de 0 à 9 mois et surtout ceux dont l’âge est compris entre 0 et 5 ans, ont été évoqués. Lesquels vaccins concernent la fièvre jaune, la rougeole, la tuberculose, la poliomyélite, la coqueluche, le tétanos, la diphtérie. Les bénéficiaires de la formation ont été ravis d’y avoir pris part. Cette formation, ont-ils dit, les aidera à surmonter beaucoup d’épreuves dans le suivi sanitaire de leurs enfants. « Un enfant bien suivi sur le plan vaccinal se porte toujours bien. Et la vaccination permet à l’enfant d’être en bonne santé et hors d’atteinte de toutes maladies », a déclaré toute souriante Ruffine Kougblénou, l’une des participantes à cette formation. Par ailleurs, Amélie Vissoh a profité de l’occasion pour inviter les familles participantes à ne pas manquer les rendez-vous et à surtout respecter le calendrier vaccinal en amenant les enfants à l’hôpital dès qu’ils tombent malades. La cérémonie a pris fin par des questions pêle-mêle soulevées par les participants pour avoir plus d’éclaircissements sur la formation.

Hermann Maurice SAGBOHAN

Nouvelle méthode d’enseignement dans les écoles primaires publiques : Le jumelage des classes : l’autre dormante cause des contre-performances
Prev Post Nouvelle méthode d’enseignement dans les écoles primaires publiques : Le jumelage des classes : l’autre dormante cause des contre-performances
Réorganisation du dispositif d’encadrement au MEMP : 45 régions pédagogiques pour structurer désormais le sous-secteur
Next Post Réorganisation du dispositif d’encadrement au MEMP : 45 régions pédagogiques pour structurer désormais le sous-secteur

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *