Projection du film « Les inséparables » à Okpara Culture : Une sensibilisation sur la traite des enfants pour démarrer la saison artistique

  • 0
  • 30 views

L’association Okpara Culture a démarré sa nouvelle saison artistique de l’année le samedi 4 février 2017 par une sensibilisation contre la traite des enfants. Au siège de l’association basée à Zogbohouè, le film « Les inséparables » de la réalisatrice béninoise Christiane Chabi Kao a été projeté aux cinéphiles du centre.

Le film long métrage « Les inséparables » de la réalisatrice béninoise Christine Chabi Kao sensibilise la communauté contre le phénomène de la traite des enfants. Nés pauvres mais heureux dans leur village Vivotin de Ouidah, Abi âgé de 11 ans et Yawa sa sœur aînée de 12 ans, ont été vendus par leur père pour servir respectivement d’apprenti vulcanisateur et fille de ménage à Cotonou. C’est le début d’une vie malheureuse pour ces enfants qui ont parcouru les vices de la délinquance, la prostitution, le vol pour pouvoir survivre. Retrouvés après six mois de recherches ardues par leur mère, Abi et Yéwa retrouvent enfin le salut. « Malgré notre pauvreté, nous devons apprendre à garder nos enfants auprès de nous parce que quand on les déposent chez de tiers personnes, ils sont soumis à des conditions plus souvent misérables », a conseillé la réalisatrice aux parents après la projection du film. Le phénomène de la traite des enfants est réel au Bénin, constate Christiane Chabi Kao ; c’est pour cela qu’elle a opté pour la réalisation de films exclusivement pour enfants et jeunes afin de sensibiliser sur les fléaux qui entravent l’épanouissement de la couche enfantine. « Depuis sa sortie en 2007, le film n’a pas impacté la population de la façon dont je voulais, parce qu’il y a toujours de petits apprentis sur les chantiers, des apprentis vulcanisateurs, menuisiers. Il y a toujours des enfants à Dantokpa qui portent le plateau sur la tête. Mais à force de le montrer à des enfants, je pense que l’impact va être effectif », espère la réalisatrice. Sorti en 2007, le film « Les inséparables » a parcouru les salles de projection du FESPACO au Burkina-Faso, du festival « Vue d’Afrique » de Montréal et projeté en Chine, en Pologne et dans d’autres pays du monde. « L’éducation culturelle et artistique des plus jeunes est une activité chère à Okpara Culture », fait savoir Kombert Quenum, membre du Conseil d’Administration de l’association pour expliquer la raison de la présence massive des enfants aux différentes soirées Ciné de l’association.

Edouard KATCHIKPE

Concert live de Lando et Dodo Band : L’opus « Fifa » présenté au public le 18 février prochain
Prev Post Concert live de Lando et Dodo Band : L’opus « Fifa » présenté au public le 18 février prochain
Malgré un début de maîtrise des effectifs dans les salles de classes : L’excellence en milieux scolaire se fait toujours désirer
Next Post Malgré un début de maîtrise des effectifs dans les salles de classes : L’excellence en milieux scolaire se fait toujours désirer

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *