Récompenses scientifiques en 2023 : L’Afrique absente des prix Nobel

  • 0
  • 199 views

Chimie, physique, médecine ou physiologie, économie, littérature et paix. Ce sont les six catégories dans lesquelles des prix Nobel sont désignés par l’académie suédoise des sciences et le comité Nobel Norvégien. Pour cette année 2023, les deux institutions ont encore décerné ces prix à diverses personnalités au cours de la semaine écoulée.

Lalo-Agbangnizoun-Toffo. C’est l’une des nouvelles voies bitumées que compte le Bénin. La nuit, cette voie révèle une technologie peu habituelle sur les routes du Bénin. Il s’agit de plaques qui s’illuminent lorsque les phares des véhicules les éclairent la nuit. Pour les usagers de cette route comme Léonnel Ebo, c’est une innovation louable en matière de signalisation routière car elle facilite la circulation la nuit et aide grandement dans la prévention des accidents de la circulation. Ces plaques fluorescentes sont l’une des nombreuses applications des « points quantiques » ou encore « boîtes quantiques », en anglais « quantum dots ». Ce sont des nanostructures qui ont de nombreuses propriétés intéressantes : fluorescence dans le domaine du visible (application possible pour la signalisation lumineuse de nuit, à chargement solaire le jour), etc. Cette année, les chercheurs qui ont découvert et développé cette nanostructure dans les années 1980, ont reçu le prix Nobel de Chimie 2023.

    Nobel ?

Lorsqu’il décède en 1896, Alfred Nobel qui n’a pas d’enfant laisse un héritage de 31,5 millions de couronnes suédoises (179 millions d’euros en 2013) obtenues grâce au revenu de son invention : la dynamite. Dans son testament, il demande que soit créée une institution qui sera chargée de récompenser chaque année des personnes qui auront rendu de grands services à l’humanité dans le domaine de la paix ou diplomatie, la littérature, la chimie, la physiologie ou médecine, et la physique. C’est ainsi que la fondation Nobel voit le jour le 29 juin 1900. L’année qui suit, les premiers prix Nobel sont attribués. Le 10 décembre 1901, ils sont remis aux premiers lauréats. Le 10 décembre étant l’anniversaire de décès d’Alfred Nobel. En 1968, la banque de Suède se joint à l’initiative et crée, avec l’accord de la fondation Nobel, le prix de la banque de Suède en Sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel, communément surnommé « prix Nobel d’économie ». Il suit les mêmes règles que les prix Nobel. Aujourd’hui, pour chaque prix, les lauréats reçoivent un diplôme, une médaille d’or et une enveloppe financière. Le diplôme est une œuvre d’art unique créé par des artistes et calligraphes suédois et norvégiens. La médaille a sur son recto l’image d’Alfred Nobel et au verso une image variant selon l’institut qui remet le prix. L’enveloppe financière, quant à elle, s’élève à 11 millions de SEK (1 003 682,18 dollars US, soit 620 959 186,21 franc CFA) par prix. Lorsque les lauréats sont au nombre de deux ou trois, ils se partagent ledit montant.

L’Afrique absente de la cuvée 2023 des prix scientifiques…

Depuis 1901, le prix Nobel est à sa 123e édition. Cette année de nombreuses personnalités se sont démarquées et aucune n’est originaire de l’Afrique, comme l’an dernier. Ainsi, le prix Nobel de Chimie est attribué à Moungi Bawendi (Massachusetts Institute of Technology, MIT, États-Unis), Louis Brus (université de Columbia, États-Unis) et Alexei Ekimov (Nanocrystals Technology, États-Unis). Louis Brus et Alexei Ekimov, ont découvert les quantum dots et Moungi Bawendi a développé une méthode simple pour les produire. Les points quantiques ont une application dans les transistors, l’amélioration des cellules de panneaux photovoltaïques, l’émission de différentes longueurs d’onde dans les LED (« diodes électroluminescentes quantiques » ou QD-LED) ou encore dans les faisceaux diodes en plus de leurs qualités dans l’imagerie médicale et le repérage de cellules cancéreuses), électrochimie (captation d’ions, dépollution, production de médicaments), protection et transport intracellulaire des médicaments (solution alternative à l’utilisation de virus ou bactéries), applications cosmétiques, renforcement des tissus et de leur coloration, capture de charge (batteries), etc.
Les prix Nobel de physique 2023 ont posé les bases des moyens permettant de « filmer » les mouvements des électrons avec des flashs de lumière laser de l’ordre du milliardième du milliardième de seconde, des lasers attosecondes (10-18 seconde). Ceux qui ont fait cette découverte sont les chercheurs Français Anne L’Huillier et Pierre Agostini ainsi que le physicien austro-hongrois Ferenc Krausz. Selon le communiqué de l’académie des sciences de Suède, « les contributions des lauréats ont permis d’investiguer des processus si rapides qu’ils étaient auparavant impossibles à suivre. «Nous pouvons désormais ouvrir la porte du monde des électrons. La physique attoseconde nous donne l’opportunité de comprendre les mécanismes régis par les électrons. La prochaine étape consistera à les utiliser», déclare Eva Olsson, présidente du comité Nobel de physique.
Il y a quelques années, la pandémie de Covid-19 a rendu populaire les vaccins à ARN messager. Cette année, le prix Nobel de médecine a été remis aux deux médecins pionniers dans la recherche en cette matière. Il a été remis à l’Américano-Hongroise Katalin Karikó et l’Américain Drew Weissman pour leurs découvertes qui ont permis le développement des vaccins à ARN messager. Le prix Nobel d’économie 2023 a, quant à lui, été décerné le lundi 9 octobre 2023 à la chercheuse américaine Claudia Goldin de l’université de Harvard. Elle est récompensée pour « avoir fait progresser notre compréhension de la situation des femmes sur le marché du travail », explique le comité Nobel. En effet, « les études de Goldin nous ont également appris que le changement prend du temps, car les choix qui affectent des carrières entières sont basés sur des attentes qui peuvent se révéler fausses par la suite (…) Ses recherches nous apportent une meilleure compréhension des marchés du travail d’hier, d’aujourd’hui et de demain », conclut le comité.

… Et des prix non scientifiques

En plus de ces trois prix purement scientifiques, les prix Nobel de la paix et de la littérature ont aussi été décernés. En effet, l’académie suédoise des sciences a désigné Jon Fosse, écrivain de 64 ans, comme prix Nobel de littérature. Il est récompensé « pour ses pièces de théâtre et sa prose novatrices qui ont donné une voix à l’indicible ». « Je suis bouleversé et reconnaissant. Je considère qu’il s’agit d’une récompense pour la littérature qui vise avant tout à être de la littérature, sans autre considération », a réagi Jon Fosse dans un communiqué.
C’est depuis sa prison en Iran que Narges Mohammadi, militante iranienne des droits de l’homme, a remporté le prix Nobel de la paix 2023. Selon le comité Nobel norvégien, responsable de l’attribution du prix Nobel de la paix, la lauréate est récompensée pour sa lutte contre l’oppression des femmes en Iran. Son combat a eu un « coût personnel énorme », a déclaré Berit Reiss-Andersen, la présidente du comité, qui ajoute que Narges Mohammadi purge actuellement une peine de 31 ans de prison en Iran et avait reçu 154 coups de fouet.
En attendant, voici la liste des Africains qui ont reçu le prix Nobel dans diverses catégories.

Adjéi KPONON

Examen du DEAT, session d’octobre 2023 : L’effectif des candidats en hausse par rapport à 2022
Prev Post Examen du DEAT, session d’octobre 2023 : L’effectif des candidats en hausse par rapport à 2022
La Revue des Titres du Journal Educ’Action du 10/10/2023
Next Post La Revue des Titres du Journal Educ’Action du 10/10/2023

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *