Rencontre d’analyse des performances scolaires dans le Couffo : De meilleures performances à l’horizon pour l’éducation

  • 0
  • 77 views

Les acteurs de l’éducation du département du Couffo se sont retrouvés, le vendredi 8 septembre 2023, dans la salle de conférence de la circonscription scolaire de Toviklin, pour prendre des résolutions fortes en vue d’améliorer les performances scolaires. C’est à l’initiative de la Coalition Béninoise des Organisations pour l’Education Pour Tous (CBO-EPT) qui a réuni les acteurs pour une rencontre annuelle d’analyse des performances scolaires dans le département du Couffo.

Les acteurs de l’éducation du département du Couffo sont décidés à faire bouger les lignes jusqu’à se hisser au sommet du classement national lors des différents examens scolaires. Le cœur à l’ouvrage, ces acteurs ont consacré une journée à passer en revue les indicateurs de performances tels que le Taux Brut de Scolarisation, le Taux d’achèvement, le taux d’admission et de passage en classe supérieure, l’état du personnel enseignant et les dysfonctionnements du système éducatif au niveau local. C’est la deuxième fois que se déroule, sous l’initiative de la Coalition Béninoise des Organisations pour l’Education Pour Tous (CBO EPT) en collaboration avec la préfecture d’Aplahoué, cette rencontre annuelle d’analyse des performances scolaires dans le département du Couffo. C’est une activité qui s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la deuxième phase du Programme EOL-OC1.2, dénommé Projet d’Appui aux Renforcement de l’Influence de la Société Civile (PARISC) au Bénin et financé par le Partenariat Mondial pour l’Education (PME), en partenariat avec Oxfam Ibis au Ghana. L’idée, c’est de contribuer à garantir à tous les enfants filles et garçons, en particulier les plus vulnérables, une éducation de base inclusive de qualité.
« Il est à noter que, depuis ces cinq dernières années, les résultats scolaires au CEP, par exemple, vont en dents de scie. De 9e en 2021, le département a occupé le 12e rang en 2022 pour finir au 9e rang en 2023. Il est temps pour nous d’agir, afin de relever les défis en matière d’éducation dans ce département. Ces échanges nous permettrons de procéder à une analyse approfondie du système éducatif au niveau local afin de contribuer à leur résolution à travers la prise et l’adoption de façon participative de mesures correctives », a déclaré Thomas Kossi Kakpo, représentant le président de la CBO-PT, à l’ouverture des travaux de la rencontre, devant les participants composés de chefs de régions pédagogiques, de conseillers pédagogiques, de représentants des associations de parents d’élèves, des enseignants et des élus locaux.
Maire de la commune de Toviklin, Rigobert Tozo, souligne que cela relève d’une importance capitale pour les acteurs de se réunir et de réfléchir afin de trouver des solutions appropriées pour améliorer l’éducation dans le département du Couffo.
« Je tiens à remercier la CBO-EPT pour son accompagnement, pour tout ce qu’elle fait pour nous aider à analyser nos résultats afin de pouvoir prendre des décisions idoines et corriger les imperfections pour que ces résultats soient améliorés », a renchéri Anani Albert Hountondji, directeur départemental de l’enseignement maternel et primaire du Couffo.

 

Des recommandations formulées pour améliorer les performances

Durant les travaux de cette rencontre, les participants ont eu droit à une présentation des résultats des analyses sur les performances des résultats scolaires dans chacune des communes du département du Couffo et les implications de toutes les parties prenantes. Réunis ensuite en travaux de groupe, ils ont procédé à une analyse SWOT de la collaboration entre les enseignants, les élus locaux, les acteurs de la circonscription scolaire et les parents d’élèves. Ces assises ont permis également d’élaborer et d’adopter un plan d’opérationnalisation et les modalités de suivi de sa mise en oeuvre. Mais avant, les participants ont formulé des recommandations. Il s’agit entre autres de rendre fonctionnel le cadre de concertation des acteurs de l’éducation du département du Couffo, de sensibiliser les acteurs à la base sur le bien-fondé de la scolarisation des enfants et leur maintien à l’école, de prendre une note de service obligeant les élus locaux à effectuer des descentes sporadiques dans les écoles des différentes communes sans menacer les enseignants, d’instaurer un système de sélection des enseignants méritants et consciencieux en leur décernant des lettres de félicitations, d’organiser des travaux dirigés à l’endroit des candidats au CEP, au BEPC et au BAC dans les différentes communes, de développer la politique de construction d’infrastructures sociocommunautaires dans tous les arrondissements des communes, de construire les salles de classes équipées dans le primaire comme dans le secondaire répondant aux normes d’une éducation inclusive dans les écoles et collèges des zones déshéritées, de construire des logements sociaux équipés dans les écoles des zones déshéritées pour rapprocher les enseignants de leur poste de travail, de construire des magasins pour le stockage des vivres scolaires, de décentraliser le pouvoir de décision aux CRP pour procéder à des mutations des enseignants en cas de nécessité.

Impressions de quelques participants

Albert N’DAH N’TCHA, secrétaire exécutif de la mairie de Klouékanmey

«Nous avons beaucoup appris à travers les différentes présentations. Nous en savons un peu plus sur ce que chaque commune a fourni comme efforts en matière d’éducation. Je voudrais prendre l’engagement de contribuer à la mise en oeuvre des recommandations qui sont issues de cet atelier afin que l’année prochaine, nous ne soyons pas à reprendre la même chose, qu’on puisse effectivement faire du progrès. Il n’y a pas de développement sans éducation et c’est conscient de cela que je voudrais, une fois encore, nous exhorter, chacun en ce qui le concerne, à renforcer le système éducatif dans le département du Couffo. »

Claude KATCHEDJI, 1er adjoint au maire de Lalo

«Je voudrais remercier tous les acteurs présents pour leur participation active à cet atelier. Nous sommes conscients que le fonctionnement du système éducatif dans le Couffo nous interpelle tous. Les différentes observations qui sont faites et les analyses des résultats montrent que nous avons encore du chemin à faire. Tant qu’il reste à faire, rien n’est encore fait. Même s’il y a des efforts louables qui ont été posés par le passé, il va falloir que nous contribuons à l’amélioration des résultats à l’avenir. Je suis conscient que les recommandations qui sont issues de cet atelier seront mises en oeuvre pour une suite favorable dans les années à venir. »

Louis TINHUNGOUGOUI, président de la Fédération Départementale des Associations des Parents d’Elèves du Couffo

«Nous avons écouté, mené un débat et échangé en groupe pour sortir des stratégies locales qui peuvent donner un coup d’accélérateur à l’amélioration des performances du système éducatif dans chaque commune du département. Je remercie tous les acteurs qui ont participé à cet atelier. Certains ont déjà pris des engagements et je sais que le Couffo ne sera plus jamais comme avant. »

 

Performances scolaires dans les Collines : Les acteurs repartent sur de nouvelles bases
Prev Post Performances scolaires dans les Collines : Les acteurs repartent sur de nouvelles bases
Pour une éducation à la paix dans l’enseignement maternel : La DEM met à contribution les jeux locaux
Next Post Pour une éducation à la paix dans l’enseignement maternel : La DEM met à contribution les jeux locaux

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *