Renforcement des capacités en planification de l’éducation : 15 acteurs formés dans le cadre du PRAQUE AO

  • 0
  • 158 views

Du 06 au 15 novembre 2023, la salle de conférence du Fonds d’Aide à l’Alphabétisation et à la Promotion des Langues Nationales (FAAPLN) a accueilli un atelier de formation. Dix jours durant, quinze cadres, psychopédagogues, journalistes, opérateurs privés en alphabétisations et étudiants, ont été initiés à la planification en éducation

Renforcer les capacités des acteurs en planification, notamment en matière d’élaboration de politiques publiques, de stratégies spécifiques et de programmes. Tel est l’objectif de cet atelier de formation initié au profit des acteurs de l’éducation. En procédant à l’ouverture de la rencontre, Marcellin Zinsou Hounzangbé, directeur général du FAAPLN, a remercié les initiateurs et a félicité les participants au nom du ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, et du directeur de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales. Il a, par ailleurs, martelé son engagement à accompagner ce type de formation, car elle vise à renforcer les capacités des cadres du sous-secteur. Au nom du directeur de l’Institut de Formation en Alphabétisation et Education Non Formelle (IFAENF) du Niger, Carole Avandé, la coordonnatrice de Pamoja Education, a rappelé que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Régional d’Appui à la Qualité de l’Education en Afrique de l’Ouest (PRAQUE AO) et est porté par l’IFAENF. Elle a aussi remercié les participants en les invitant à être attentifs aux diverses activités de la formation.

Un aperçu des activités

Sous la conduite de docteur Vincent Houessou, formateur de l’atelier, les participants ont eu droit à six séquences d’apprentissage. La première a porté sur les « Généralités sur la planification ». à ce sujet, les participants se sont appropriés les concepts politique publique, stratégie et programme. Ils ont mieux saisi l’utilité de la planification et ont identifié différents niveaux de planification. La deuxième séquence s’est penchée sur la « Présentation du processus d’élaboration d’une politique publique ». à cet effet, ils ont décrit les étapes d’élaboration d’une politique publique, identifié les principales tâches de la phase préparatoire de l’élaboration d’une politique publique et analysé la participation des acteurs au processus d’élaboration d’une politique publique. La troisième séquence est intitulée « Appropriation des éléments de diagnostic du secteur de l’éducation ». Sur cette thématique, deux points ont focalisé les attentions : présentation de l’importance de quelques outils de diagnostic et présentation de l’importance et des paramètres d’analyses des performances du système éducatif. La quatrième séquence a pour thème « Formulation d’un objectif ». Deux points étaient aussi à l’ordre du jour : identification des caractéristiques et point d’ancrage d’un objectif puis application des critères de formulation d’un objectif de politique publique et de programme. L’avant-dernière séquence porte sur la « Projection dans le secteur de l’éducation (cas de l’Alphabétisation et l’Education Non Formelle (AENF)) ». à ce niveau, les participants ont identifié des données nécessaires pour la projection en AENF, déterminé les composantes d’une cohorte d’apprenants et réalisé une projection en éducation (cas de l’AENF) grâce au logiciel Excel. Dernière séquence inscrite dans l’agenda « Le cadre logique ». Pour cette séquence, il s’est agi pour les participants en deux activités de décrire la matrice du cadre logique et ensuite de la remplir. Pour s’assurer de la consolidation des acquis, les participants ont eu droit à deux tests d’évaluation. L’un en milieu de formation et l’autre à la fin de la formation. Au terme des dix jours, les participants n’ont pas manqué de donner leurs impressions.

Impressions de quelques participants

Bernadette Hounsa Hessou, Chargée du programme à l’Alliance Biblique du Bénin

«Mes impressions sont très bonnes. C’est une formation que j’ai beaucoup appréciée. Je peux dire que cette formation m’a beaucoup aidée et m’aidera à l’avenir parce que j’ai appris beaucoup de notions qui ne m’étaient pas familières. Aujourd’hui, j’en sais beaucoup sur la planification d’une politique publique, ces différentes phases et beaucoup d’autres choses. Je pense mettre à profit tout ce que j’ai appris dans mon institution puisque je suis aussi chargée d’un programme. »

Firmin N’Tcha, Psychopédagogue, facilitateur de projet

«Après ces dix jours d’activités, je me sens très nourri en connaissances en matière de planification et d’élaboration de politique publique et de programme. Parce que, dans ma carrière professionnelle, je sais que je serai emmené à participer à l’élaboration de projet et de programme. Cette formation est capitale pour moi. Toutes les fois que je serai sollicité à mettre mes compétences à disposition, je ne vais pas marchander cela parce que le système éducatif est quelque chose qui me tient à cœur. Je sais que je peux participer, je peux apporter quelque chose dans l’amélioration de ce système dans l’avenir. »

Aïchatou Ponou Hassan, Cadre à la Direction de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (DAPLN)

«J’ai choisi de faire cette formation pour gagner des compétences en planification de politique publique. Ces dix jours ont été impressionnants pour nous. Nous avons gagné beaucoup, car nous avons acquis beaucoup de connaissances. Nous avons fait des travaux pratiques. Désormais, on peut dire que nous ne sommes plus ignorants en matière de planification de politique publique. Maintenant, nous devons poursuivre cette formation à travers la mise en pratique, continuer de réviser ce qu’on a appris. Je suis sûre que lorsque l’occasion se présentera pour nous, dans le cadre de notre travail de participer à l’élaboration de politique publique, nous serons capables d’y contribuer efficacement. »

Dr Vincent Houessou, Formateur, Spécialiste des sciences du langage et de la communication et en éducation alternative pour adulte

«Au regard de tout ce que j’ai vu, au regard des évaluations rapides que nous avons eu à faire à l’issue de la formation, mes impressions sont très bonnes. J’ai vu des participants très enthousiastes d’avoir eu l’occasion de parcourir les contenus de formation comme ceux que nous avons présentés au cours de cette formation. En voyant le retour qu’ils ont accepté de nous faire de leur participation, je suis convaincu, je reste persuadé qu’ils ont tiré énormément de choses en termes de connaissances et de compétences à réinvestir dans leurs activités respectives. Désormais dans leurs discours sur les questions d’éducation et de planification, ils seront plus précis en communiquant. De la même façon, quand ils seront dans des milieux où les gens évoqueront des questions de planification, ils vont mieux comprendre qu’avant et seront beaucoup plus réactifs. »

Bertin Guénaï, Superviseur en alphabétisation à l’Alliance Biblique du Bénin

«Mes impressions sont très bonnes. Cette formation est la bienvenue, surtout pour moi qui suis dans le secteur de l’alphabétisation depuis des années. Si j’avais ces connaissances que je viens d’acquérir, je crois que j’aurais mieux fait les choses pour avoir de meilleurs résultats. »

 

 

Conte : Pourquoi l’éléphant  a peur du coq ?
Prev Post Conte : Pourquoi l’éléphant a peur du coq ?
Atelier de formation de Village d’Enfants SOS Abomey-Calavi : Les apprentis de Glo-djigbé sensibilisés sur le processus de dénonciation
Next Post Atelier de formation de Village d’Enfants SOS Abomey-Calavi : Les apprentis de Glo-djigbé sensibilisés sur le processus de dénonciation

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *