Rentrée scolaire et universitaire 2023-2024 : Les situations d’urgence en débat

  • 0
  • 266 views

Les situations d’urgence capables d’éprouver le système éducatif font l’objet d’une réflexion dans le rang des acteurs à divers niveaux du secteur de l’éducation. En effet, un séminaire de préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2023-2024 se tient depuis ce mardi 22 août 2023 à Cotonou, et ce jusqu’à demain mercredi 23 août. Organisée par le Conseil National de l’Education (CNE) de concert avec les ministères de l’éducation, la 3e édition de ce séminaire porte sur le thème « Résilience du système éducatif face aux situations d’urgence ». C’est l’occasion pour les cadres des ministères de l’éducation, des partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation, des membres de l’Unité Présidentielle de Suivi et des membres du CNE d’orienter leurs réflexions et leurs discussions sur les comportements à adopter en cas d’inondation, de sécheresse, de tempête, de tremblement de terre, d’éruption volcanique, de conflits armés et d’attaques terroristes. « Les activités réalisées dans le cadre de nos séminaires préparatoires de la rentrée ont effectivement contribué à l’amélioration du système éducatif national », a laissé entendre le professeur Noël Gbaguidi, président du CNE, avant de mettre un point d’honneur au sérieux et à la réussite qui doivent faire tache d’huile pour la réussite de l’acte 3 du séminaire.

« Nous avons l’habitude de nous retrouver depuis 2021 sous l’égide du Conseil National de l’Education pour réfléchir et planifier, en faveur de l’école béninoise, des actions à mener en vue d’un bon démarrage de l’année scolaire et universitaire », a rappelé Salimane Karimou, chef de file des ministres chargés du secteur de l’éducation. Par ailleurs, il ajoute : « Aux récurrentes questions d’inondations cycliques et d’accès difficile à certaines zones de notre pays, à partir du 8e mois de l’année civile, se sont ajoutés ces dernières années deux nouveaux phénomènes ayant pour dénominateur commun l’insécurité ».

Lire aussi  Conseil des ministres du 4 mai 2022 : Deux universitaires nommés au CNE

Abdel Bouraïma, spécialiste en suivi et évaluation des politiques publiques a fait le point de la mise en œuvre des recommandations du séminaire 2022-2023. A sa suite, c’est Pierre Tchanou, directeur de l’Institut National de Formation et de Recherche en Education (INFRE) qui a fait une présentation. Il a animé une communication portant sur le « Mécanisme de coordination et de suivi aux niveaux national, départemental et communal pour une éducation inclusive et de qualité pour tous, y compris en situations d’urgence ».

Enock GUIDJIME

 

Flash Info
Prev Post Flash Info
Zéro éliminatoire au Bac : Le respect des dispositions engendre des frustrations
Next Post Zéro éliminatoire au Bac : Le respect des dispositions engendre des frustrations

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *