Réponses aux questions orales des députés sur l’éducation : Salimane Karimou annonce la reprise des activités dans les ENIs en septembre prochain

  • 0
  • 96 views

Conformément aux dispositions de l’article 11 de son règlement intérieur, l’Assemblée Nationale a adressé à l’Exécutif, une série de questions sur l’avenir du système éducatif au Bénin. Des quatre préoccupations inscrites à l’ordre du jour de la plénière du jeudi 09 janvier 2020, trois points abordent la question de l’éducation au Bénin. Au Palais des gouverneurs, Educ’Action a assisté à la séance des questions orales.

Quel est le fonctionnement des ENIs face à la pénurie d’enseignants dans les écoles ? Quelle est la situation des enseignants reversés de 2008, recalés aux évaluations et la gestion comptable des écoles à partir de la rentrée scolaire 2019-2020 ? Quelle est la mise en œuvre de la nouvelle architecture du système éducatif ? Ce sont les préoccupations pour lesquelles la représentation nationale a invité le gouvernement pour venir apporter des éléments de réponses. « Les Ecoles Normales des Instituteurs sont dans une phase de restructuration et les dispositions sont en train d’être prises pour qu’elles reprennent leurs activités à partir de septembre 2020 », a rassuré Salimane Karimou, ministre des Enseignements Maternel et Primaire pour éclairer la lanterne des députés de la huitième législature sur le fonctionnement des ENIs face à la pénurie d’enseignants dans les écoles. A l’hémicycle, l’autorité ministérielle a expliqué que le fait de suspendre le recrutement des normaliens en première année a pour effet d’améliorer la qualité de l’éducation. « Dans le souci d’assurer à l’école béninoise des lendemains meilleurs et la rendre compétitive, le gouvernement s’emploie avec vigueur à améliorer la qualité de l’enseignement qui ne saurait être dissociée du défi qualitatif du personnel enseignant. Dans cette logique, la nouvelle configuration des ENIs impose des réajustements réglementaires. Des mesures ont été prises et au nombre de celles-ci, le ministère a pris un arrêté dont l’article 30 organise la phase transitoire des normaliens de la promotion 2015-2017, le ministère a tenu le conseil pédagogique de l’ENI du 07 au 11 novembre 2018 pour évaluer la qualité des enseignements et les textes relatifs aux ENI, l’adoption en Conseil des ministres du décret portant structure-type des ministères qui impliquent inévitablement une relecture du décret 2007 et du décret 2010 portant AOF des ENI », a souligné le ministre avant d’ajouter que des solutions progressives sont apportées tout de même par le gouvernement, en témoigne le recrutement de 3601 enseignants contractuels en 2017 et tout récemment le recrutement de près de 11.000 enseignants supplémentaires pour combler le déficit observé sur toute l’étendue du territoire national. Après avoir écouté l’exposé de Salimane Karimou, la représentation nationale a plaidé pour la réouverture dans un bref délai des ENIs.

Edouard KATCHIKPE

Prev Post Trois mois après le démarrage de la rentrée scolaire 2019-2020 : Les subventions se font toujours désirer dans les écoles publiques (Les chefs d’établissements ont le regard tourné vers les recettes perceptions)
Ma pensée :Une nouvelle année, de nouveaux défis éducatifs
Next Post Ma pensée :Une nouvelle année, de nouveaux défis éducatifs

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *